Vague d’amour pour Fort Liard

04 février 2021
Plusieurs messages d’encouragement aux résidents de Fort Liard ont été diffusés sur les ondes de CKLB Radio durant la dernière semaine de janvier.

(Crédit photo : Fringer Cat sur Unsplash)

Plusieurs messages d’encouragement aux résidents de Fort Liard ont été diffusés sur les ondes de CKLB Radio durant la dernière semaine de janvier. (Crédit photo : Fringer Cat sur Unsplash)

Le hameau de Fort Liard s’est récemment retrouvé touché d’une façon plus significative par la crise de la COVID-19. Au cours de la dernière semaine de janvier, la campagne « Dear Fort Liard » s’est tenue dans l’objectif d’offrir du soutien aux membres de cette collectivité durant cette période difficile.

Karine Lavoie
IJL — APF – Territoires

La présence de cas de COVID-19 dans la communauté de Fort Liard a mené les autorités territoriales à ordonner un confinement de 14 jours pour ses habitants. Dans le but d’offrir du soutien à cette population, le gouvernement des TNO et la radio CKLB se sont associés afin d’offrir aux Ténois la possibilité de transmettre leurs messages de soutien aux personnes touchées.

Du 23 au 30 janvier, semaine qui marquait la seconde moitié de la période de confinement à Fort Liard, les Ténois de partout au territoire étaient encouragés à envoyer des messages de soutien à CKLB Radio, soit sous forme de vidéo ou au téléphone. Ces messages ont été relayés sur les médias sociaux de la station et du gouvernement territorial et les enregistrements audios ont été diffusés en ondes durant toute la semaine.

La mairesse de Fort Liard, Hilary Deneron, remercie tous les Ténois pour leurs mots d’encouragement. « Le leadeurship n’est pas une affaire de poste ou de titre : c’est savoir être rassembleur et avoir la capacité de faire ressortir le meilleur chez les autres, pour qu’on s’entraide et demeure solidaires en ces temps difficiles », déclare-t-elle dans un communiqué de presse.

 

Le portrait de la situation

Ce sont au total six cas de COVID-19 qui ont été recensés à Fort Liard entre le 16 et le 20 janvier. Toutes ces personnes sont à présent considérées comme rétablies, ce qui a mené à la levée de l’arrêté de confinement en date du 30 janvier. En date du 2 février, un septième cas a été confirmé dans la collectivité, mais n’est pas relié à la transmission d’origine.

Les actions rapides entreprises par les autorités gouvernementales ont permis de limiter la propagation du virus dans la collectivité : « Tout le monde va bien et la situation s’est beaucoup stabilisée », indique Mike Westwick, gestionnaire des communications liées à la COVID-19 au GTNO. « C’est en grande partie à cause des sacrifices incroyables faits par les résidents de Fort Liard, ainsi que de leur travail pour se soutenir mutuellement en tant qu’amis et voisins au cours de ces quelques semaines difficiles », précise-t-il.

Des cliniques de vaccination ont eu lieu vers la fin janvier et, bien qu’il ne dispose pas de données spécifiques sur le nombre de doses administrées dans chaque collectivité, le gouvernement soutient que la campagne de vaccination a été un franc succès. « Nous sommes très proches des objectifs fixés dans nos cibles de vaccination », affirme M. Westwick.

 

Se soutenir à distance

L’idée de lancer la campagne « Dear Fort Liard » lors de l’iconique émission de CKLB Saturday Request Show se voulait un moyen de rejoindre le plus de gens possible. « Notre équipe de communications est arrivée avec l’idée et a travaillé avec CKLB pour utiliser son énorme portée dans nos collectivités et amener les gens à appeler leur émission populaire du samedi […] pour soutenir nos amis de Fort Liard », explique Mike Westwick.

La campagne a récolté plus de 35 appels, dont celui du chef national déné, Norman Yakeleya, qui a souhaité la santé aux résidents de la communauté, tout en rappelant l’importance de suivre les consignes de distanciation sociale. « Nous sommes reconnaissants pour la participation des résidents. Cela démontre la compassion inestimable des gens du Nord », indique Rob Ouellette, PDG de la Société des communications autochtones des TNO.

L’administratrice en chef de la santé publique des TNO, Dre Kami Kandola, et la ministre de la Santé, Julie Green, ont quant à elles participé à la campagne en publiant une vidéo d’encouragement sur Twitter.

Le gouvernement des TNO a également créé un décor Facebook incluant la mention « Dear Fort Liard » que n’importe qui pouvait utiliser en mettant à jour sa photo de profil. « Nous avons un peu plus de 200 personnes qui l’utilisent actuellement localement. Assez bien pour un petit endroit ! », s’enthousiasme Mike Westwick.

 

Des mots qui font du bien

Cette campagne a permis de donner une tribune aux Ténois afin d’exprimer leur compassion aux habitants de Fort Liard. « La Société des communications autochtones et CKLB sont fiers d’avoir collaboré avec le GTNO sur cette campagne et d’avoir offert du support à la communauté de Fort Liard », souligne Rob Ouellette.

Brent Kotchea, résident de Fort Liard, était à l’écoute de l’émission Saturday Request Show lors du lancement de la campagne. Selon lui, l’initiative a été très appréciée par la communauté. « C’était agréable de voir que le Nord était très solidaire envers Fort Liard et les membres de ma communauté étaient heureux de ce soutien », explique-t-il.

Evangelina Fantasque réside également à Ford Liard et partage le même avis : « Le support était génial et nous a fait sentir que nous ne sommes pas seuls et que nous n’avons rien fait de mal », exprime-t-elle.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.