S'abonner à Médias Ténois

Articles de l'Arctique, 14 janvier 2022 : Une exposition célèbre la beauté féminine inuite

Germaine Arnattaujuq dessine depuis son enfance. Originaire d’Igloolik au Nunavut et survivante du système des pensionnats, sa pratique artistique est inspirée des légendes et de la culture inuite. Ses nouvelles illustrations sur les tatouages féminins sont actuellement visibles à Yellowknife. (Crédit photo : Amos Scott)

Germaine Arnattaujuq dessine depuis son enfance. Originaire d’Igloolik au Nunavut et survivante du système des pensionnats, sa pratique artistique est inspirée des légendes et de la culture inuite. Ses nouvelles illustrations sur les tatouages féminins sont actuellement visibles à Yellowknife. (Crédit photo : Amos Scott)

Ouverte au public jusqu’au 29 mai 2022 au Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles, l’exposition des nouvelles œuvres de Germaine Arnattaujuq met en lumière l’esthétique féminine inuite à travers les tunniit, les tatouages faciaux traditionnels. Longtemps interdite, cette pratique a cependant connu un nouvel essor au début des années 2010 au Nunavut.

Originaire d’Igloolik, Germaine Arnattaujuq, qui vit aujourd’hui à Yellowknife, a une renommée internationale. Reconnue pour la délicatesse des détails de ses créations artistiques, l’artiste expose 13 illustrations qui représentent, de façon très stylisée, les critères de la beauté inuite.

« L’une des particularités des œuvres de Mme Arnattaujuq est l’attention portée aux détails délicats qui confèrent une grande profondeur à chacune d’entre elles. Les images de visages et de bras ornés de différents motifs de tatouage illustrent l’idée que les tunniit représentent des mailles permanentes qui relient le passé culturel des femmes inuites aux idéaux actuels de la féminité inuite », indique le communiqué de presse du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest qui est à l’initiative de cette exposition.

Les œuvres de Germaine Arnattaujuq représentent les différents motifs de tatouages féminins. (Courtoisie de l’artiste)

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages