Quel environnement pour demain ?

Crédit photos : National Observer / photos de Facebook, Twitter

Crédit photos : National Observer / photos de Facebook, Twitter

Alors que les élections arrivent, Médias ténois a dressé une liste des principaux engagements en environnement des quatre partis les plus importants.

 

Parti libéral du Canada (PLC)

Émissions de gaz à effet de serre (GES) > Le PLC veut éliminer les subventions à l’industrie des combustibles fossiles d’ici 2023, réduire de 40 à 45 % les émissions de GES d’ici 2030 par rapport au niveau de 2005 et atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

Électricité > Le PLC veut développer un système d’électricité carboneutre d’ici 2035.

Bâtiments > Le PLC prévoit offrir jusqu’à 5000 $ en subventions et jusqu’à 40 000 $ de prêts sans intérêt pour rénover une maison. Un code du bâtiment carboneutre sera adopté en 2025.

Transport > Le PLC veut accélérer des projets de transport collectif, soutenir la transition vers des autobus carboneutres et « faire du système ferroviaire à grande fréquence une réalité ». Les libéraux veulent aussi que la moitié des voitures et camionnettes soient à zéro émission d’ici 2020 et la totalité d’ici 2035 ; les incitatifs d’achat vont jusqu’à 5000 $.

Protection > Le PLC veut protéger 25 % des terres et des eaux d’ici 2025 et 30 % d’ici 2030. Il s’engage à créer 10 parcs nationaux et 10 zones de protection marine d’ici 5 ans.

 

Parti conservateur du Canada (PCC)

Émissions de GES > Le PCC veut « réduire l’intensité des émissions des combustibles de transport de 20 % » et investir 5 milliards $ dans le captage, l’utilisation et la séquestration du carbone.

Combustibles fossiles > Le PCC prévoit réaliser le projet Trans Mountain ; traiter « en priorité les pipelines qui transportent le pétrole canadien vers les marchés d’exportation » ; et soutenir « l’industrie pétrolière extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador ».

Électricité > Le PCC promet « un réseau électrique plus propre et plus résilient », ce qui peut inclure de l’énergie nucléaire.

Transport > Le PCC veut « construire une infrastructure de transport en commun qui relie les habitations et les emplois ». Il exigera aussi que « 30 % des véhicules légers vendus au Canada soient à émission zéro d’ici 2030 ».

Compte d’épargne personnel pour la réduction du carbone > Les Canadiens y contribueront « chaque fois qu’ils achèteront du carburant à base d’hydrocarbure » et pourront utiliser cet argent pour acheter « des choses aidant à mener une vie plus écologique ».

Protection > Le PCC s’engage à protéger 17 % des terres et des eaux du Canada et vise 25 %, sans spécifier de date limite.

 

Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD)

Émissions de GES > Le NPD prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre « d’au moins 50 % par rapport aux niveaux de 2005, d’ici 2030 » et d’abolir les subventions aux combustibles fossiles.

Combustibles fossiles > Le NPD s’engage à respecter l’engagement du Canada au G20 d’éliminer les subventions aux combustibles fossiles.

Électricité > Le NPD promet de « produire de l’électricité carboneutre d’ici 2030, et de passer à 100 % d’électricité sans émissions de gaz d’ici 2040 ».

Bâtiments > Le NPD veut « rénover tous les bâtiments au pays d’ici 2050 » et que, « d’ici 2025, chaque nouveau bâtiment construit soit carboneutre ».

Transport > Le NPD veut « électrifier le transport collectif et les autres flottes municipales d’ici 2030 », aider à déployer la gratuité et mettre sur pied un « programme public d’autobus entre les villes ». Le parti s’engage à renoncer « à la taxe de vente fédérale sur les véhicules zéro émission » et à créer « un centre pour la recherche et le développement des véhicules zéro émission ».

Protection > Le parti prévoit protéger « 30 % de nos terres, nos eaux douces et nos océans d’ici 2030 » et créer un Bureau de la justice environnementale.

 

 

Parti vert du Canada (PVC)

Émissions de GES > Le PVC s’engage à « réduire les émissions de gaz à effet de serre de 60 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030 ». Le Canada devra devenir carboneutre « le plus rapidement possible et viser pour 2050 des émissions nettes négatives ».

Combustibles fossiles > Le PVC veut annuler tous les nouveaux projets de pipelines et d’exploration pétrolière et interdire la fracturation hydraulique.

Taxes sur le carbone > Le PVC veut « augmenter annuellement la taxe sur le carbone de 25 $ la tonne » de 2022 à 2030.

Électricité > Le PVC veut que « la totalité de l’électricité canadienne provienne de sources renouvelables » d’ici 2030 et interdire les projets d’énergie nucléaire.

Bâtiments > Le PVC s’engage à développer un programme de rénovation écologique pour les bâtiments et à ce que les constructions neuves soient « zéro émission » d’ici 2030.

Transport > Le PVC veut assurer « l’accès, dans tout le pays, à des transports publics carboneutres ». Il compte aussi « interdire, d’ici 2030, la vente de véhicules particuliers à combustion interne ».

Protection > Le PVC compte protéger « au moins 30 % des eaux douces et des terres de chaque écosystème canadien d’ici 2030 et 50 % d’ici 2050 ».


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561