Immigration : Ouverture « douce » du Centre de services intégrés

17 décembre 2019
Le coordonnateur du Centre d’accueil en immigration, Isidore Guy Makaya explique ses champs d’expertise au sein du Centre de services intégrés.
(Crédit photo : Alexander Jones)

Le coordonnateur du Centre d’accueil en immigration, Isidore Guy Makaya explique ses champs d’expertise au sein du Centre de services intégrés. (Crédit photo : Alexander Jones)

Le Centre des services intégrés fait visiter ses futurs bureaux situés à Yellowknife.
 

La Fédération franco-ténoise (FFT) et le Conseil du développement économique des Territoires du Nord-Ouest (CDÉTNO) ont accueilli les membres de la communauté et leurs partenaires lors d’une visite du Centre de services intégrés, le 3 décembre dernier, à l’édifice Diamond Plaza. Ce bureau va rassembler presque tous les services en immigration en anglais et en français de la capitale sous un même toit.


Cela aura pour but de faciliter le processus d’intégration et d’accueil des nouveaux arrivants à leur arrivée à Yellowknife. Jusqu’à présent, on compte quelques employés qui sont des coordonnateurs de cinq programmes distincts : le Réseau en immigration francophone des Territoires du Nord-Ouest (RIFTNO) et la communauté francophone accueillante, le Settlement Worker in Schools, le Yellowknife Immigration Partnership, le Centre d’accueil en immigration et le Travailleur en établissement dans les écoles.


La directrice générale de la FFT, Linda Bussey a ouvert la soirée et a vite indiqué que ce n’est pas l’ouverture officielle du centre, mais plutôt une ouverture « douce ».
La visite en ville des sous-ministres fédéraux et les employés du ministère de l’Immigration (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada) a permis aux représentants fédéraux de constater sur les lieux la réalisation de plusieurs années de travail afin de simplifier l’intégration et l’accueil des nouveaux arrivants aux Territoires du Nord-Ouest.
« Le but du centre, c’est d’avoir un focus sur le client, le nouvel arrivant, parce qu’on sait que naviguer dans le système, ce n’est pas facile. Alors, je voudrais qu’on soit capable d’offrir une navigation simple et facile aux nouveaux arrivants », explique Linda Bussey.

Collaboration
Annik Théberge du RIFTNO souligne que le Centre de services intégrés était le fruit de beaucoup de collaboration entre les organismes en immigration dans la communauté : « Les travailleurs en immigration, les directions en immigration, les organismes [ont constaté qu’il] y avait un besoin de regrouper les mêmes services sous un même toit à Yellowknife parce que c’était plus facile, plus visible, plus accessible pour les clients. [De plus], c’était une belle opportunité pour qu’il y ait plus de partenariats puis de projets communs entre les différents fournisseurs de service. »
Selon le directeur du CDÉTNO, François Afane, malgré le fait que son organisation et la FFT s’occupent de superviser le nouveau centre, la réalisation de ce projet implique une pluralité d’acteurs dans la communauté.


« C’est toute la communauté, toutes les organisations qui s’occupent de l’accueil et de l’établissement qui ont travaillé autour de ce projet, notamment NWT Literacy Council, le Collège Aurora, la FFT, le CDÉTNO, et une partie du gouvernement a été consultée », dit M. Afane. Ce dernier a par la suite confirmé que le nouveau centre sera un point de services bilingue qui accueillera tous les nouveaux arrivants dans l’une ou l’autre des deux langues officielles du pays.


Le Centre de services intégrés devrait fêter son ouverture officielle au mois de janvier 2020. Au moment où les portes seront ouvertes au public pour la première fois, le Centre de services intégrés ne fournira pas tous les services en immigration. La « Community Connection », dont se charge le NWT Literacy Council, et le service en établissement en anglais sont les seuls services qui seront absents.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561