Les priorités

Encore une fois les recettes stagnent ou diminuent et les dépenses augmentent. Le transfert fédéral qui approche les 70 % des recettes territoriales n’est plus suffisant. Alors on va emprunter pour finalement continuer à vivre au-dessus de ses moyens. Il y a quelques années une des parades à la baisse des revenus gouvernementaux était d’augmenter la population ténoise alors que les TNO recevaient 30 000 $ par résident. L’objectif fixé en 2014, d’atteindre 2000 résidents en plus aux TNO d’ici 2020, sera peut être atteint, mais ce ne sera pas dû aux efforts d’attraction du gouvernement. En janvier 2018, la population n’avait augmenté que de 730 personnes depuis 2014. Avec les tensions actuelles entre le gouvernement et ses employés, il est difficile de croire que les TNO attireront plus de résidents qu’ils n’en perdront.
À Yellowknife ou à Inuvik… combien de temps peut-on vivre sans un revenu rendu indispensable pour payer son loyer ou son hypothèque ? Pour payer l’électricité et le chauffage ? Et pour beaucoup, pour payer une ou deux autos ?


Le gouvernement réitère cette année, qu’il juge important de miser sur la transformation du barrage Talson. L’intervention de l’ancien député Bromley donne plus de perspective par rapport à ce choix. Pourquoi ce projet est-il une priorité si depuis plus d’une décennie d’autres évaluations ont démontré qu’il ne devrait pas l’être ?


L’exploitation des ressources est certes le poumon de notre économie, le gouvernement ne devrait pas oublier que ses résidents demeurent le cœur des TNO.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages