Les examens de fin d’année seront facultatifs

10 décembre 2020
Les élèves qui le souhaitent ont toujours l’occasion de passer les examens finaux. Ils ont jusqu’au 15 décembre pour confirmer leur choix. (Crédit photo : Batiste Foisy)

Les élèves qui le souhaitent ont toujours l’occasion de passer les examens finaux. Ils ont jusqu’au 15 décembre pour confirmer leur choix. (Crédit photo : Batiste Foisy)

La Comission scolaire francophone des TNO recommande toutefois aux élèves de s’assurer que leur décision
n’aura pas de répercussions sur leur admission à l’établissement postsecondaire de leur choix.

Les élèves du secondaire ont jusqu’au 15 décembre pour choisir s’ils vont passer, sur une base volontaire, les examens de fin d’études pour l’année scolaire 2020-2021. Dans le cas contraire, les élèves recevront une exemption automatique et la note attribuée par l’école comptera pour 100 % de leur note finale.

Les examens seront ainsi facultatifs pour l’attribution d’un diplôme de fin d’étude pour les séances d’examen de janvier 2021, avril 2021, juin 2021 et aout 2021. Un formulaire de participation doit-être envoyé d’ici le 15 décembre pour les élèves qui souhaitent tout de même passer ces examens.

Cette décision du gouvernement des TNO s’aligne sur une décision prise par le ministère de l’Éducation de l’Alberta. Le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation en a fait l’annonce dans un communiqué de presse, le 7 décembre.
Les leadeurs de l’éducation des Territoires du Nord-Ouest — c’est-à-dire les présidences des conseils scolaires — ont été consultés.

« Cette décision a été prise après l’évaluation des répercussions de la COVID-19 sur le système scolaire, les élèves et les familles, et des changements qui ont eu lieu cette année dans le milieu de l’enseignement », a déclaré le ministre R. J. Simpson.

 

Mise en garde de la CSFTNO

De son côté, la CSFTNO invite les élèves à s’assurer qu’une telle décision n’aura pas de répercussions sur leur parcours scolaire. « Nous invitons tous les élèves inscrits à des cours comportant un examen menant à l’obtention du diplôme à bien réfléchir à leur choix d’études postsecondaires et aux exigences d’admission avant de prendre cette décision importante », souligne le président de la CSFTNO, Simon Cloutier, dans le communiqué.

« Les étudiants ont le choix, mais nous ne contrôlons pas le système d’éducation postsecondaire et les décisions de ces établissements. On s’attend à une certaine flexibilité de la part de la majorité des programmes d’étude, en cette année scolaire affectée par la COVID-19, mais on ne peut pas le garantir aux élèves, ajoute-t-il, en entrevue à Radio Taïga. Il est donc important de bien se renseigner avant de prendre une décision. »

Aux yeux du président qu’ils choisissent ou non de passer ces examens, les élèves des écoles de la CSFTNO sont en mesure de réussir. « Cette année, afin de respecter des ratios dans les classes, certains établissements des TNO n’ont pu offrir qu’une journée sur deux d’éducation ou des demi-journées à leurs groupes d’étudiants, souligne-t-il. Dans les écoles de la CSFTNO, les étudiants, moins nombreux, sont tous à l’école à temps plein et sont donc, selon moi, bien outillés pour passer les examens. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561