Le camouflet du Canada à l’ONU ne nuira pas à la diplomatie arctique

Carte des états membres du Conseil de l'Arctique (en bleu foncé) et des états observateurs (en bleu clair).Le Conseil est le principal forum international consacré aux enjeux circumpolaires. (Crédit photo : Suioy, Wikimedia Commons)

Carte des états membres du Conseil de l'Arctique (en bleu foncé) et des états observateurs (en bleu clair).Le Conseil est le principal forum international consacré aux enjeux circumpolaires. (Crédit photo : Suioy, Wikimedia Commons)

Le 17 juin dernier, le Canada n’a pas réussi à revenir au sein du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies. Arrivé en troisième position derrière la Norvège et l’Irlande, le Canada a été membre non permanent du Conseil de sécurité de 1999 à 2000.
Le Conseil de sécurité a pour fonction de maintenir la paix et la sécurité internationales en prenant des mesures collectives en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix, peut-on lire dans l’article 1 de la Charte des Nations Unies.
Dans une allocution du 18 juin 2020, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé que ce siège au Conseil de sécurité n’était pas une fin en soi, mais plutôt un moyen de faire entendre la voix du Canada sur la scène internationale : « Aujourd’hui, la coopération mondiale est essentielle pour relever les grands défis de notre époque qui ne connaissent pas de frontière. On doit travailler avec des partenaires si on veut relancer l’économie et lutter contre les changements climatiques. »
Or il semble que les enjeux liés à l’Arctique se jouent ailleurs qu’au Conseil de sécurité de l’ONU. « Je ne crois pas qu’il y ait une connexion très forte entre ce siège et l’Arctique, compte tenu du faible rôle que jouerait le Conseil sur les enjeux arctiques », résume le directeur de l’Observatoire de la Politique et la Sécurité de l’Arctique, Mathieu Landriault. Sur la scène internationale, les dossiers liés à l’Arctique sont davantage discutés lors des rencontres de la COP 21, qui a donné lieu à l’Accord de Paris sur le climat en 2015. Il s’agit du premier accord considéré comme universel et traitant du changement climatique et proposant des mesures pour ralentir le phénomène. M. Landriault estime aussi que le Conseil circumpolaire inuit , organisme panarctique qui réunit les voix des Inuits du Canada, de l’Alaska, du Groenland et du Chukotka, a une résonance sur la scène internationale.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561