La route des Tlichos devrait ouvrir à l’automne 2021

Le tracé de la route emprunte celui du vieux chemin hivernal de Whatì. (Courtoisie GTNO, ministère de l’Infrastructure)

Le tracé de la route emprunte celui du vieux chemin hivernal de Whatì. (Courtoisie GTNO, ministère de l’Infrastructure)

Ce chantier de plus de 400 millions $ permettra de se rendre dans la collectivité de Whatì tout au long de l’année.

Le 15 octobre, les dernières avancées de la construction de la route toutes saisons desservant la collectivité de Whatì ont été annoncées.


Commencés en septembre 2019, les travaux devraient être terminés d’ici l’automne 2021, et la route sera alors accessible au public. L’accès se fait à partir de la route territoriale numéro 3, près de Behchoko.


Au total, le cout de l’opération, comprenant la conception, la construction et l’entretien sur 25 ans, est de 408 000 000 dollars, selon les informations données par le directeur des opérations et ingénieur du ministère de l’Infrastructure, Ziaur Rahman.

97 kilomètres déblayés
Pour l’heure, après an et un mois de l’ouverture du chantier, l’ensemble des 97 km de route a été déblayé, prêt à être goudronné. Sur cette portion, 85 km sont désormais renforcés sur les côtés par des digues. « Tout est prêt pour la construction », a précisé M. Rahman.


« C’est un beau projet collaboratif entre les collectivités tli?choes et le gouvernement des TNO », de dire le sous-ministre de l’Infrastructure, David R. Moore.


Ce projet de longue durée emploie 264 travailleurs, dont 109 citoyens tli?chos ou résidents des TNO. Les 155 autres sont originaires du Sud du Canada.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.