En bref : La colonne du 23 aout 2019

22 août 2019

Ordre des TNO
L’Ordre des TNO compte deux nouveaux membres. L’aviateur Joe McBryan (dit Buffalo Joe) et la militante pour les droits des femmes Lyda Fuller se voient décorés de la plus haute distinction honorifique décernée aux Territoires du Nord-Ouest. Fondateur de la compagnie aérienne Buffalo Airways, Joe McBryan est un personnage haut en couleur bien connu dans le Nord. Au-delà de son travail d’aviateur et d’entrepreneur, c’est d’abord pour son action philanthropique que Buffalo Joe reçoit l’Ordre des TNO. Quant à Lyda Fuller, on souligne son apport à la condition féminine. La directrice générale de la YWCA est reconnue pour avoir amélioré la sécurité des femmes du territoire et pour s’être toujours portée à la défense des familles du Nord. Les récipiendaires ont été officiellement intronisés à l’Ordre des TNO lors d’une cérémonie tenue à l’Assemblée législative, le 20 aout.


Nouveau parc national
Le Canada compte un parc national de plus et c’est dans le bras est du Grand lac des Esclaves qu’il se trouve. La réserve de parc national Thaidene Nene couvre une superficie d’environ 14 000 kilomètres carrés en bordure de l’extrémité est du grand lac. L’ère protégée a été établie aux termes de longs pourparlers avec la Première Nation des Dénés Lutsël K’e, la Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest, la Première nation Deninu K’ue et la Première Nation des Dénés Yellowknives, de même qu’avec le gouvernement territorial. Le nouveau parc est adjacent à des aires protégées territoriales. La communauté de Lutsel K'e, de même que le site historique du Fort Reliance, se retrouvent t
ous les deux à l’intérieur des limites de l’aire protégée. Zone de transition entre la taïga et la toundra, le territoire protégé par la réserve de parc national Thaidene Nene est un habitat important pour de nombreuses espèces de mammifères emblématiques du Nord tels que le caribou de la toundra, le bœuf musqué, le loup gris, le grizzli, le renard arctique ou le carcajou. Le nom du parc signifie « terre des ancêtres » dans la langue dénésuline (chipewyan).

 

Compositeur tué par un ours
La victime d’une attaque d’ours mortelle survenue près de la communauté de Tulita, le 15 aout dernier, est un compositeur français, rapportent plusieurs médias de l’Hexagone. Selon le quotidien Le Parisien, Julien Gauthier, 44 ans, effectuait un voyage en canot sur le fleuve Mackenzie accompagné d’une amie photographe. L’expédition se voulait un voyage d’inspiration artistique pour le Français qui était compositeur classique et professeur de musique. L’an dernier, le compositeur avait réalisé un voyage similaire en Antarctique duquel il avait tiré l’œuvre « symphonie australe ». En plus de s’inspirer de ses voyages, Julien Gauthier enregistrait des sons de la nature qu’il employait par la suite dans ses compositions. C’est l’amie de la victime dont le corps n’a été retrouvé que le lendemain qui aurait signalé l’attaque aux autorités. Deux ours — un grizzli et un ours noir — ont été abattus par des agents de la faune de la région du Sahtu, suite à la tragédie. Il s’agit de la quatrième attaque d’ours mortelle survenue aux TNO au cours des 20 dernières années.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages