En bref : La Colonne du 14 mai 2021

 Retour en classe avec un masque

Les écoles rouvrent le 17 mai, voilà la bonne nouvelle qu’avait à annoncer l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola, à la conférence de presse hebdomadaire du 12 mai. L’éclosion liée à l’école N. J. Macpherson, qui a forcé, le 2 mai, la fermeture de toutes les écoles de Yellowknife, Ndilo?, Dettah et Behchoko`, est suffisamment contrôlée pour le permettre, juge-t-elle. Par contre, de nouvelles mesures sont en place : les élèves et les membres du personnel devront porter un masque en tout temps, les activités sportives ou de chant devront être pratiquées à l’extérieur, les écoles devront être aérées régulièrement, les autobus devront circuler les fenêtres ouvertes et les enfants devront toujours s’y assoir au même endroit. Il y aura aussi des mesures de nettoyage supplémentaires et une vérification accrue des symptômes. Le bureau de Kami Kandola prévoit que « d’ici le vendredi 14 mai 2021, 60 % des élèves de 12 à 17 ans de Yellowknife, Ndilo?, Dettah et Behchoko` auront reçu leur première dose du vaccin de
Pfizer-BioNTech », anticipait-elle par ailleurs dans un communiqué.

 

Changements à la haute fonction publique

Encore des changements au sein de la haute fonction publique ténoise. Le 10 mai, la première ministre, Caroline Cochrane a annoncé de nouvelles nominations à la tête de certains ministères et agences gouvernementales. Eleanor Young est nommée présidente et chef de la direction de la Société d’habitation. Elle occupait précédemment le poste de sous-ministre des Affaires municipales et communautaires. C’est Laura Gareau qui lui succède à la tête de ce ministère. Jamie Koe devient sous-ministre de l’Administration des terres en remplacement de Sylvia Haener qui prend sa retraite. C’est aussi un départ à la retraite qui force un autre changement de garde à la Société d’habitation. James Fulford est nommé sous-ministre délégué pour la société d’État, en remplacement de Tom Williams. « J’aimerais remercier Mme Haener et M. Williams pour leurs années de service, a déclaré la première ministre dans un communiqué. Leur dévouement et leur loyauté envers les Ténoises et Ténois nous ont été précieux, et je leur souhaite une bonne continuation. »

 

Usine de poisson

C’est une entreprise de Hay River qui construira la future usine de traitement du poisson de la collectivité. Le contrat a été attribué à la société Arctic Canada Construction (Arcan), a annoncé le gouvernement territorial dans un communiqué. Il s’agit d’un contrat d’une valeur estimée de plus de 12 millions $. L’usine qui sera opérée par la coopérative de pêcheurs Tu Cho s’inscrit dans l’effort de revitalisation de l’industrie de la pêche commerciale aux TNO. Le projet doit être complété en septembre 2022.

 

Guerre des tuques

L’hiver semble enfin derrière nous, mais ce n’est pas une raison pour oublier la neige. L’Association franco-culturelle ténoise du Sud et de l’Ouest, en collaboration avec Jeunesse TNO, présente le film d’animation La guerre des tuques. Il s’agit de l’adaptation de l’œuvre classique d’André Melançon. La projection, qui aura lieu le vendredi 21 mai à 13 h 30 au cinéma Riverview, est gratuite. Mieux, une boisson et un popcorn sont offerts aux cinéphiles. Il faut cependant s’inscrire à l’avance en remplissant un formulaire en ligne.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.