L'essor de la musique classique_27

L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h,
les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.

L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h, les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.

La grande aventure de la musique classique au Baroque voit naitre en 1685 (le même jour qu’Arcangelo Corelli à Fusignano, et Georg Friederich Händel, à Halle) Jean-Sébastien Bach. Il nait à Eisenach, ville située dans la vallée d’Hörsel dans le Land de Thuringe où Martin Luther avait traduit une grande partie de la Bible -originalement écrite en hébreu- à partir de 1521. C’est dans cette ville que les ancêtres de Jean-Sébastien Bach se sont installés depuis plusieurs générations en créant une famille de nombreux musiciens qui dominent la scène de la musique classique religieuse et non religieuse dans la région de Thuringe.
Lorsque Jean-Sébastien Bach a neuf ans, sa mère décède, puis son père une année plus tard. C’est alors son frère, Jean-Christophe, qui l’accueille et prend soin de son éducation. Il joue un rôle important dans la formation de Jean-Sébastien, car il est organiste à l’église de Saint-Michel à Ohrdruf et a étudié avec Johann Pachelbel, organiste, compositeur et théoricien de la musique qui était spécialisé dans le contrepoint rigoureux (une des méthodes d’écriture musicale qui consiste à superposer plusieurs lignes mélodiques dans un système modal). Jean-Christophe enseigne cette méthode à Jean-Sébastien qui apprend des techniques avancées pour jouer le clavicorde et l’orgue pendant qu’il fait ses études à l’école secondaire et excelle dans les langues et la musique. Ce succès lui permet d’avoir une bourse d’études au collège Saint-Michel à Lunebourg.
Le collège Saint-Michel est un collège dirigé par l’ordre religieux des moines bénédictins (ordre dans lequel s’était développée l’écriture musicale depuis Guido d’Arezzo), un collège spécialisé en musique chorale, arts et lettres européens enseignés en latin, allemand, français et italien. Alors en 1700, lorsque Jean-Sébastien a quatorze ans, il déménage à Lunebourg pour étudier dans ce collège durant trois années. Durant cette période, il rencontre de grands organistes. Parmi eux se trouve Georg Böhm, qui va avoir une forte influence dans sa manière de jouer l’orgue et de composer de la musique pour orgue et clavecin ; ce compositeur développe la méthode d’écriture en partitions à plusieurs lignes mélodiques qui interchangent les variations. Il est l’un des meilleurs organistes de son temps et joue sur le célèbre orgue de l’église Saint-Jean de Lunebourg. Cet orgue est célébré pour la qualité de sa construction (le stradivarius des orgues).


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561