L'essor de la musique classique_18

La querelle de Bouffons est un évènement philosophique qui marque l’histoire de la musique classique au royaume de France. Elle éclate à Paris entre 1752 et 1754 et est déclenchée par la présentation de l’intermezzo La Serva padrona présenté à l’Académie royale de musique. Cet intermezzo (courte comédie musicale présentée entre des actes d’un opéra ou d’une œuvre dramatique) était composé musicalement par Giovanni Battiste Pergolesi, ayant Gennaro Federico comme écrivain du livret, et présenté par une troupe italienne. La querelle se développe par des échanges littéraires dont les arguments, rétorsions et oppositions donnent une nouvelle direction à l’histoire du lyrisme français. Le protagoniste principal de cette querelle est Jean Jacques Rousseau.
Jean Jacques Rousseau (philosophe et compositeur de musique) nait à Genève en 1712 dans une famille calviniste (protestante). Orphelin de sa mère lorsqu’il a 9 jours, il est élevé par son père jusqu’à ses dix ans et développant ses connaissances du latin et du français. Lorsque son père quitte Genève pour des problèmes judiciaires, il est mis en tutelle chez son oncle et placé en apprentissage et résidence chez un maitre graveur en 1725, il alors est soumis à la rigueur d’un maitre pendant trois ans. Lorsqu’il a treize ans, il s’enfuit et prend refuge chez un curé à Confignon (commune suisse), qui l’envoi chez la baronne Françoise-Luise de Warens. Celle-ci le persuade de se convertir au catholicisme et l’envoie à l’école des catéchumènes à Turin, où il apprend auprès du maitre de chapelle à écrire la musique et à comprendre les œuvres des compositeurs italiens de musique vocale et d’opéra. En 1731, il rencontre à nouveau la baronne de Warens qui devient son institutrice et sa maitresse. Avec elle, il améliore sa connaissance de la musique et des lettres, et il écrit le livre de poèmes Le verger de Madame la baronne de Warens, édité en 1839.
Lorsque Jean Jacques Rousseau déménage à Paris, en 1742, il présente à l’Académie française un mémoire, Le Projet concernant de nouveaux signes pour la musique, dans lequel il propose un système de notation musicale pour remplacer et simplifier celui qui était utilisé par les compositeurs.


L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h,
les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561