L'envol de la musique classique dans le romantisme_28

 Dans la structure de la musique classique, le développement du romantisme allemand compte parmi ses créateurs principaux Jakob Ludwig Felix Mendelssohn Bartholdy. Connu comme Felix Mendelssohn, il nait le 3 février 1809 à Hambourg, une des plus importantes villes portuaires du nord de l’Europe, construite sur le bord du fleuve Elbe à 110 km de la mer du Nord. Ville qui à cette époque joue un rôle important pour Napoléon lorsqu’il décide de faire d’elle un de ses chefs-lieux pour contrôler le blocus continental et empêcher la Grande-Bretagne de commercer avec l’Europe.

Les parents de Felix Mendelssohn appartiennent à deux lignées intellectuelles juives qui ont contribué au développement des réflexions sur les arts et la philosophie du romantisme. Sa mère Léa Mendelssohn est pianiste et appartient à la famille Itzig ; sa tante Sarah est claveciniste et mécène de Carl Philip Emanuel Bach. Son père Abraham Mendelssohn est banquier, érudit de la littérature allemande et philanthrope. Le plus célèbre et respecté membre de sa famille paternelle est son grand-père Moses, dont la pensée émerge dans le contexte sociopolitique que les juifs vivaient à cette époque.

Moses Mendelssohn est un des plus grands philosophes judéo-allemands. Ses réflexions couvrent les courants rationalistes et sociaux des philosophes de lumières, de la Bible et du Talmud (surtout Baruch Spinoza, René Descartes, Jean-Jacques Rousseau et Moise Maïmonide). La raison (analyse intellectuelle du réel) et la spiritualité sont les deux dimensions analytiques dans lesquelles Moses situe son analyse de la situation sociopolitique des juifs dans la conjoncture de la naissance des États-nations. Il est un des fondateurs du mouvement réformateur juif allemand dans le romantisme : la Haskala, qui s’oppose au contrôle hégémonique des rabbins, fondé sur le Talmud, la Mishna et l’hébreu, sur la vie civile des juifs, et parallèlement celui que les gouvernements civils ont sur la vie religieuse individuelle. Il postule que l’éducation des juifs devrait aller au-delà des enseignements et éthiques religieuses en maitrisant les sciences et arts académiques occidentaux et la langue de la population dans laquelle ils vivaient. L’individu est l’agent principal du progrès.

C’est dans ce contexte sociophilosophique que Felix Mendelssohn est né à Hambourg et lorsqu’il a deux ans déménage à Berlin en 1811. Ville dans laquelle ses parents fondent leur maison et un salon littéraire, dans lequel se réunissent des intellectuels académiques de Berlin en connexion avec des salons littéraires de Paris et de Vienne.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.