L'envol de la musique classique dans le romantisme_22

 En 1834, lorsqu’il compose Harold en Italie, Hector Berlioz associe des notes, des tempos et des intensités musicales en faisant attention aux timbres de chacun des instruments de l’orchestre, afin de produire une multidimensionnalité sonore dans laquelle les nuances apparaissent claires et nettes pour l’audience. L’orchestre qui interprète cette symphonie à quatre mouvements est composé de 100 instruments parmi lesquels 30 sont des violons qui s’ajoutent aux instruments à cordes frottées, aux bois, aux cuivres et aux percussions.

Quelques jours avant la présentation de cette symphonie, Berlioz ne s’entend pas avec le chef d’orchestre et décide de diriger lui-même. Ce n’est pas la première fois qu’il assurer la direction d’un orchestre, mais c’est la prestation que le propulse sur le podium des meilleurs chefs d’orchestre. Ce rôle dans lequel il doit diriger non seulement la reproduction exacte des notes, des tempos et des lignes mélodiques et harmoniques, mais aussi les entrées et sorties des sous-ensembles en surveillant les nuances entre les intensités piano et fortissimo. C’est ce qui le mène à étudier les variations dans les positions entre les sous-ensembles de l’orchestre. Le tout pour produire une musique à couches multiples capable de soulever les émotions de l’audience.

Le succès de cette prestation, le pousse à étudier l’orchestration alors qu’il compose et présente ses concerts à Paris, à Bruxelles, à Vienne, à Prague, à Berlin, à Saint-Pétersbourg, à Moscou et à Londres, avant son décès à Paris en 1869. En 1844, il publie son livre Traité d’instrumentation et d’orchestration auquel il ajoute un appendice, « Le chef d’orchestre, théorie de son art », lors de la réédition de 1855. L’ouvrage constitue une des œuvres majeures de l’histoire de la musique classique. De nos jours, il est toujours une référence pour des chefs d’orchestre, ainsi que les écrits de Richard Wagner avec qui Berlioz correspond.

Hector Berlioz compose autour de 200 œuvres musicales parmi lesquelles son opéra Les Troyens, son ouverture le Carnaval romain, son cycle de chansons Les nuits d’été et ses symphonies à programme, Symphonie fantastique, Roméo et Juliette et Harold en Italie, sont considérées comme ses œuvres majeures. Bien que plusieurs auteurs qui le précèdent avaient déjà composé en suivant un texte littéraire, Hector Berlioz fait du texte poétique le départ de ses compositions en y incorporant des sons de la nature. Cette démarche est partagée par Franz Liszt qui se lie d’amitié avec Berlioz suite à la première présentation de la Symphonie Fantastique.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.