Faire la fête dans les collectivités

Les populaires tournois de jeux de mains dénés ne seront pas présentés cette année. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade/Archives L’Aquilon)

Les populaires tournois de jeux de mains dénés ne seront pas présentés cette année. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade/Archives L’Aquilon)

Il n’y aura ni Long John Jamboree ni Wood Buffalo Frolics en 2021. Il reste néanmoins plusieurs évènements hivernaux aux quatre coins des TNO qui maintiennent la tradition et qui ont reçu l’approbation du bureau de la Santé publique. Survol.

Près de Hay River, le K'amba Carnival, organisé par la Première Nation K'atlodeechee a commencé le 1er mars dernier et se poursuit jusqu’au dimanche 7 mars inclusivement.

À 17 h, le vendredi 5 mars, aura lieu le couronnement de la reine, suivi d’une parade. Le samedi suivant, l’assistance aura notamment droit à une course de traineaux à chiens et à un tournoi de poker. Cette année, un maximum de 50 personnes peut se réunir lors des départs des courses de traineau à chien.

Le dimanche, le départ de la course de traineau à chien est donné à midi, et le bingo commence à 14 h à CKLB.

On peut également admirer les sculptures de neiges qui ont été créées par les résidents de Hay River et de K'atlodeechee. De part et d’autre de la rivière, les résidents étaient invités à décorer leurs terrains avec leurs créations éphémères.

 

Un modèle à partager

En conférence de presse, le 24 février, l’administratrice en chef de la santé publique des Territoires du Nord-Ouest, la Dre Kami Kandola, a indiqué avoir travaillé avec les organisateurs du K'amba Carnival à l’élaboration de leur plan de présentation publique pour que l’évènement corresponde aux exigences de santé publique.

« Si les organisateurs désirent partager leur plan, c’est un bon modèle, assure la Dre Kandola. […] Mais toutes les régions ont des situations uniques. Nous les encourageons à communiquer avec nous pour s’assurer que leur évènement puisse se tenir d’une manière sécuritaire. […] Nous avons du personnel qui peut aider. »

 

Deh Cho Bison Jamboree

À Fort Providence, le Deh Cho Bison Jamboree prend son envol le 5 mars et s’échelonne sur tout le mois de mars. Les festivités débutent ce vendredi 5 mars avec une course de raquettes, à 14 h, au terrain de balle. Le premier prix est de 300 $.

Le 17 mars, toujours au même site, on présente un classique, la compétition de bouillage de thé. « Il s’agit de faire un feu et de faire bouillir le thé le plus vite possible », explique un des organisateurs, Brandon Thom.

Après la danse communautaire du 24 mars, il y aura un concours de gigue donné en ligne le 26 mars puis, le 31 mars, pour clore le Deh Cho Bison Jamboree, un concours de musique présenté en ligne. « Vous pouvez chanter une chanson, jouer du tambour, explique M. Thom. Le jury sera constitué de bénévoles sur Facebook. Nous compterons le nombre de likes et de partages. Le prix est de 400 $. »

 

Courses de traineau à chien

En l’absence de carnaval du côté de Fort Smith, la Thebacha Dog Mushers Association présente tout de même des courses de traineau à chien, les 13 et 14 mars. Il y aura des courses de 20 milles (32,2 km) pour les attelages de dix chiens, et de 8 milles (12,9 km) pour les attelages de six chiens.

« C’est la première fois depuis plusieurs années qu’il y aura des courses de 20 milles », souligne avec enthousiasme l’organisateur, Shelto Douglas. Dans le cadre des courses de 20 milles, les meneurs de chiens auront accès à un bassin de douze chiens, c’est-à-dire qu’ils auront la possibilité d’en prendre deux plus reposés pour la seconde course du dimanche. Les inscriptions se terminent le jeudi 11 mars.

10 000 $ de prix seront distribués dans la catégorie 20 milles, 2000 $ dans celle de huit miles.

« L’année dernière, nous avons eu environ 20 mushers toutes catégories confondues, rappelle M. Douglas. Nous avions des participants d’autres provinces, mais cette année avec la COVID, seuls les meneurs de chiens mushers des TNO sont admissibles. Les chiffres vont changer. »

La course aura lieu le long de l’autoroute 5. « Les mushers ont leurs propres dresseurs, précise M. Douglas. Ils doivent porter un masque, maintenir une distance de six pieds et ne pas socialiser. Nous nous attendons à la même chose des spectateurs. Ils peuvent venir regarder les chiens, mais ils doivent regarder la course dans leur véhicule. »

Les épreuves de Fort Smith s’inscrivent dans un circuit comprenant aussi des courses à Fort Providence, à Yellowknife et à Hay River, approuvées par la Santé publique, aux dires de M. Douglas.

 

Dans le Beaufort-Delta

Si le Fort McPherson Peel River Jamboree est annulé, plus au Nord, le Tuktoyaktuk Beluga Jamboree, lui, se déploiera du 16 au 19 avril. En plus des traditionnelles danses au tambour, bingo et courses de chiens, l’évènement se distingue par des courses de motoneige de 100 milles (160,9 km) pour les femmes et de 150 milles (241,4 km) pour les hommes.

Quant au Muskrat Jamboree d’Inuvik, il aura lieu du 9 au 12 avril. La programmation n’est cependant pas encore annoncée.

 

Avec des informations de Marie-Soleil Desautels


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages