Évènement Pitch this! : une recette originale pour aider l’industrie ténoise du film

25 novembre 2021
Ady McLeod présente un projet durant l'événement de 2019. (Crédit photo : compte Facebook YKIFF)

Ady McLeod présente un projet durant l'événement de 2019. (Crédit photo : compte Facebook YKIFF)

Ce vendredi 26 novembre 2021, l’organisation à but non lucratif WAMP (Western Artic Moving Picture) invite le public à la loge Elks de la capitale pour deux évènements consécutifs dans le cadre du Festival du Film international de Yellowknife. L’évènement Pitch this! se déroule à 18 h, et sera suivi d’une séance de lecture de scénarios à 20 h 30.

Ces deux évènements sont organisés pour encourager la production vidéographique dans les Territoires du Nord-Ouest. Il est difficile de percer dans cette industrie extrêmement compétitive, notamment pour les producteurs.

Sans l’appui de grandes sociétés, avec l’ensemble des couts de production et de distribution à défrayer, il n’est pas rare que des producteurs indépendants s’endettent de façon importante pour un projet. Il existe bien des subventions du fédéral, mais il faut parfois mettre beaucoup de travail pour obtenir une subvention. Bien qu’il reste la possibilité d’investissement du privé, plusieurs investisseurs préfèrent placer leur argent dans des projets qu’ils perçoivent comme étant moins risqués qu’un long métrage ou qu’une série télé.

Il arrive donc, parfois, qu’un projet cinématographique soit en proie à des problèmes causés par le manque d’argent, de l’aide technique peu fiable, des problèmes techniques ou personnels. Des difficultés qui peuvent entrainer des années de délai avant la complétion du projet via une production indépendante.

Pendant l’évènement Pitch this!, de futurs réalisateurs sont invités à faire une courte présentation de leur idée de court métrage ou de séries afin de courir la chance de gagner 5000 $ en argent et 5000 $ de crédits chez WAMP. Les spectateurs ne seront pas pour autant passifs et voteront pour un prix du public, d’une valeur de 250 $.

À la base, ce concours cherche à aider les gagnants afin qu’ils évitent des problèmes cauchemardesques et puissent se lancer de façon plus certaine avec du financement, en plus de la publicité qui peut les aider à trouver d’autres sources de financement. Ce concours cherche à favoriser les projets les plus tangibles et les plus réalisables.

 

Voici quelques résultats passés :

Jeremy MacDonald, gagnant d’un prix de 2000 $ en argent comptant et 1000 $ de crédit en 2017 pour « Shit I Found Diving », soit des artéfacts trouvés pendant des expéditions de plongée sous-marine dans divers lacs. C’est désormais une série présentée quatre fois par semaine sur la chaine communautaire Northwestel (un des commanditaires de l’évènement) ainsi que sur YouTube, avec trois saisons déjà produites.

Charlotte Morritt-Jacobs avait gagné le grand prix de 2018 pour un documentaire sur les effeuilleuses de Yellowknife. Cependant, en raison de la COVID-19 et du changement de propriétaire d’un bar, ce projet est malheureusement tombé à l’eau.

Quant au projet de comédie sur le Curling nommé Curlfriends, gagnant du grand prix en novembre 2020 et du prix du public de 250 $ : un épisode pilote sera terminé en mars-avril après l’étape de postproduction qui se déroule actuellement.

La séance de lecture de scénario, pour sa part, devrait être plus drôle, avec des acteurs utilisant un ton plus proche de l’improvisation et de l’humour. Mais elle laissera aussi place à des rétroactions et des commentaires sur des scénarios écrits dans les Territoires du Nord-Ouest, ce qui représente une étape souvent utile pour les producteurs des projets en phase de préproduction.

C’est donc une soirée qui s’annonce des plus intéressantes pour l’industrie culturelle et les futures productions vidéographiques ténoises, tout en promettant beaucoup de plaisir pour les spectateurs. D’ailleurs, si vous pensez avoir une bonne idée pour un film ou une série télé, il reste des places à combler pour Pitch this!


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561