Sortie littéraire : Comptine nordique

Une partie des profits de la vente du livre pour enfants sera versée à l’organisme Dene Nahjo. (Courtoisie Isis Essery)

Une partie des profits de la vente du livre pour enfants sera versée à l’organisme Dene Nahjo. (Courtoisie Isis Essery)

Deux sœurs, résidentes et amoureuses du Nord, ont concentré leurs efforts créatifs dans un livre qui paraitra à la mi-novembre, I Love you more than the North is Vast (Je t’aime plus que le Nord est vaste).


Un peu moins d’une dizaine de pages, plus colorées les unes que les autres. Des dessins, croqués sur le vif, révélant le Nord sous une facette aussi délicate que facétieuse.


Sur chaque double page, deux petites phrases, qui reprennent le titre et riment entre elles en anglais : « I love you more than bears are lazy/I love you more than mosquitoes are crazy. »


Isis Essery et Rhiannon White, deux sœurs, toutes deux installées à Yellowknife depuis longtemps, écrivent et dessinent. Si elles ont déjà travaillé par le passé sur des projets commerciaux, I Love You More Than the North Is Vast, est unique en son genre. « C’est la première fois que nous travaillons ensemble sur un projet que nous avons créé entièrement à deux », explique Isis Essery.


Histoire simple, genèse simple. « J’ai eu mon premier enfant cette année, et le projet est né à partir de là, raconte Isis Essery. Il avait à peu près six semaines quand j’ai commencé à écrire, sans vraiment savoir ce que ça allait devenir. »
Regarder par la fenêtre, se promener autour du lac devant chez elle, dire à son nouveau-né combien elle l’aime… Ce livre est finalement un condensé la nouvelle vie d’Isis Essery, ses premiers instants au contact de son enfant. « Des petites rimes stupides et voilà que le livre était commencé ! », s’exclame tout sourire la jeune maman.


Globalement, Isis Essery, la plus grande de la fratrie, a donc majoritairement orienté la trame de la comptine. « Ma sœur est arrivée par la suite avec plusieurs variations, continue-t-elle. C’est une incroyable dessinatrice donc elle a forcément été mon premier choix. »


Dans la vaste étendue de livre pour enfants produits chaque année dans le monde, les ouvrages jeunesse édités dans le Nord se comptent sur les doigts de la main.


« Il n’y en a pas des tonnes, concède Isis Essery. Évidemment, je peux citer The Fox in my boot, de Lana Bastiani, sorti l’année passée, et Richard Van Camp, qui fait un travail incroyable, mais ce sont les seuls [auteurs] dont je suis au courant. »


Pour chaque ouvrage vendu, 1 $ sera reversé à l’association caritative Dene Nahjo afin d’aider à la préservation culturelle autochtone et sa revitalisation.


« Nous avons réalisé le livre ici, sur le territoire Déné du Chef Drygeese, et nous pensions que c’était vraiment important de ne pas le nommer simplement, mais aussi de leur donner un petit quelque chose », témoigne Isis Essery.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages