Comment être un allié des Autochtones??

 Face aux enjeux et aux revendications des Premières Nations, des Métis et des Inuits, on se demande souvent quel devrait être notre rôle.

On a tendance à espérer que les programmes et les services gouvernementaux vont résoudre les problèmes auxquels font face les peuples autochtones, mais force est de constater que les choses ne bougent pas vite. 

Faut-il se résigner à attendre 7, 8 générations pour que les effets de la colonisation s’estompent ? Catherine Lafferty m’a donné la réponse. Non, il faut se mobiliser et on peut déjà voir les effets positifs de cette mobilisation.


Catherine Lafferty ajoute que les Autochtones ont besoin d’alliés pour mener à bien la décolonisation. Et chacun à sa façon peut y contribuer.


Un guide a été lancé en janvier 2019 : c’est une trousse d’outils pour les alliés aux luttes autochtones, élaborée par le Réseau pour la stratégie urbaine de la communauté à Montréal. Il s’agit de lignes directrices qui orientent une personne sensible aux réalités des peuples autochtones et qui désire donner son appui. En s’impliquant davantage dans les luttes autochtones, l’allié peut devenir un complice et éventuellement, un compagnon de résistance.


Pour être un allié, il ne suffit pas d’assister à un atelier ou à un pow-wow, il y a un apprentissage à faire et le guide offre des pistes pour y arriver. Il faut comprendre que la réconciliation ne devrait pas inspirer des sentiments de culpabilité, mais bien une soif de connaissance, d’action et de justice.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages