Bien chez nous

26 février 2021

 

Dans moins d’un mois, les journées seront plus longues que les nuits. Avec le retour de mars, que d’aucuns considèrent comme le plus beau mois dans le Nord, les visages longs de l’hiver feront bientôt place aux sourires perchés de l’équinoxe.

Pour les familles et le personnel des écoles du territoire, cette période de l’année est aussi synonyme de relâche. Des vacances méritées de deux semaines auront lieu dans quelques jours ou semaines, selon les écoles. Pour plusieurs, il s’agit habituellement d’une occasion de sortir du territoire, de rendre visite à ses proches ou de voyager. Or, cette année, il est important de prendre nos vacances à la maison. Nous nous joignons à l’administratrice en chef de la santé publique en vous demandant de ne pas voyager à l’extérieur du territoire, si ce n’est pas nécessaire. Nous avons tous envie de changer d’air, mais pour le faire éventuellement, nous devons encore faire montre de prudence et de civisme. La pandémie n’est malheureusement pas terminée et il faut continuer d’être prudents.

Bien sûr que des vacances dans le Sud seraient agréables, mais plutôt que de se laisser abattre par ce qu’on n’a pas, il est plus doux de se réjouir de ce que l’on a. Et, à cet égard, aux TNO, nous sommes privilégiés. En plus de l’accès à la nature exceptionnelle qui nous entoure, une grande variété d’activités culturelles et sociales se déroulent dans toutes nos collectivités tout au long du mois de mars, et pas juste par vidéoconférence.

Le Long John Jamboree de Yellowknife n’aura pas lieu cette année, mais de nombreux autres festivals et carnavals hivernaux maintiennent la tradition. C’est le cas du K’amba Carnival dans le Slave Sud et des festivals Snowking (devenu Snowbuddy) et Naka dans la région de la capitale territoriale. C’est aussi en mars que se déroulent les Rendez-vous de la francophonie pour lesquels nos organismes déploient cette année une programmation particulièrement étoffée. Théâtre, arts de la scène, cinéma, humour et une kyrielle d’ateliers et d’activités sportives et communautaires sont présentés en français durant tout le mois.

Ailleurs au pays, nos concitoyens n’ont pas tous cette chance de pouvoir se réunir — en maintenant la distance physique prescrite — et de voir des spectacles. Profitons au maximum de cette chance que nous avons en participant avec enthousiasme aux activités de mars. Nous sommes si bien chez nous.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.