Belle ironie

17 septembre 2020


Un autobus de retraités qui prend sa retraite, c’est une belle ironie. En fait, c’est surement la démarche corporative de la maison de retraite qui a poussé cette transition avant que le véhicule pète une durite comme le diraient les Français. Tout comme pour l’autobus, une maison de retraite veut offrir aux personnes âgées, un endroit où vivre où socialiser, mais impose également un lâcher prise de son engagement dans la vie active, des bons services rendus. On veut qu’un individu puisse profiter du temps qui passe, alors qu’il n’est plus soumis aux stress de la grande roue qu’il a poussée toute sa vie.

Le futur a déjà été prédit, la population sera vieillissante aux TNO comme ailleurs au Canada.

Il y a la vague actuelle des retraités, ou semi-retraités, ou ceux qui ne veulent pas s’arrêter qui fait grossir les nombres. La dure réalité est qu’il y a de moins en moins d’enfants qui naissent. Moins d’enfants, moins de personnes pour veiller sur nos ainés. Les Ténois vont vouloir se retrouver et se sentir entourer. Il faut davantage de logements pour les regrouper, car ils auront de moins en moins de gens sur qui compter. Le projet de construction de la maison de retraite Avens tombe à point. Toutefois, comme le directeur des opérations le dit, le terrain a été préparé depuis des années. 10 ans que ce terrain de roche prend le rythme des saisons à découvert. Il y a parfois des priorités qui sont recalées, et cet agrandissement en est visiblement un exemple.

Néanmoins, c’est la persévérance qu’il faut souligner. Cet agrandissement est existentiel pour plusieurs, bravo de le concrétiser.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561