Au rayonnement de la musique classique_7

L’auteur anime habituellement Trésor de la musique classique à 21 h, la diffusion de ce programme est actuellement en pause sur Radiotaiga.com.

L’auteur anime habituellement Trésor de la musique classique à 21 h, la diffusion de ce programme est actuellement en pause sur Radiotaiga.com.

La carrière de compositeur de musique classique de Joseph Haydn prend un grand élan théorique lorsqu’il fait la connaissance du poète Pietro Metastasio, qui le présente à Nicola Porpora, célèbre compositeur d’opéra seria de l’école napolitaine et professeur de chant, qui avait été le professeur de Metastasio. C’est lui qui lui avait enseigné la structure musicale fondamentale de l’opéra seria, ce qui lui avait permis de se développer comme librettiste et poète.
Nicola Porpora nait à Naples en 1686. Il est fasciné depuis son enfance par les mouvements de la voix. Lorsqu’il a dix ans, il est accepté au Conservatoire dei Poveri di Gesù Cristo de Naples. Sous la guidance de Francesco Manna et de Gaetano Greco, il s’intéresse à la physiologie du chant : l’inspiration, le rôle du mouvement de l’abdomen et du diaphragme, les notes et leurs tonalités, l’étalement des voix en tessitures, les timbres et les vibratos. C’est surtout avec Gaetano Greco qu’il parfait ses connaissances quant à la composition musicale. Dans ses compositions, Porpora se concentre sur les opéras, car les arias qui les composent sont des structures sonores qui utilisent les techniques et la physiologie du chant. C’est après ses études que Porpora devient l’un des compositeurs d’opéra les plus admirés d’Europe et qu’il commence ses enseignements de chant. Il compte parmi ses étudiants les fameux contreténors Caffarelli et Farinelli, ainsi que Pietro Metastasio. Après son passage à Naples, il enseigne à Venise, à Rome, à Londres et à Vienne, tout en composant des opéras.
En 1752, Porpora a soixante-six ans et il se trouve à Vienne, où il enseigne le chant aux filles de l’aristocratie. C’est là qu’il rencontre Joseph Haydn et l’embauche comme secrétaire. Porpora le recrute pour ses connaissances du chant de tradition germanique et de la langue allemande qu’il avait acquises lors de son passage à la cathédrale de Saint-Étienne de Vienne. Ensemble, Popora et Haydn enseignent à Marianne de Martinez — Popora, le chant, et Haydn, le clavecin — qui deviendra l’une des grandes compositrices de son époque avec plus de 200 œuvres musicales. Durant cette période, Joseph Haydn apprend avec Nicola Porpora des techniques de composition musicale et il étudie parallèlement les méthodes d’écriture de Johan Joseph Fux, décrites dans son ouvrage Gradus ad Parnassum, ainsi que les compositions de Karl Philipp Emmanuel Bach, qui s’était intéressé aux effets de la musique sur l’exaltation des émotions de l’auditoire.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561