Au rayonnement de la musique classique_10

L’auteur anime habituellement Trésor de la musique classique à 21 h, la diffusion de ce programme est actuellement en pause sur Radiotaiga.com.

L’auteur anime habituellement Trésor de la musique classique à 21 h, la diffusion de ce programme est actuellement en pause sur Radiotaiga.com.

Dès sa naissance au troisième étage de la rue Getreidegasse à Salzbourg, en 1756, Wolfgang Amadeus Mozart est bercé par le monde sonore et musical. Le clapotement de la rivière Salzach, le fracas des pluies et des tempêtes et le sifflement du vent par les fenêtres de son appartement changeant d’intensité dans les nuits retiennent son attention. C’est ce qui inspire son père, Léopold Mozart, pour la composition de ses pièces musicales pendant qu’il prend soin du bébé, car son épouse et sa fille se reposent. Durant le jour, c’est la mère et la sœur qui couvent l’enfant.
Sa mère, Ana Maria Walburge Pertl, aime la musique depuis son enfance. Elle y est initiée par son père qui était magistrat et musicien. Elle a un caractère empli de tendresse, qui est mis à l’épreuve par la douleur d’avoir de perdu cinq enfants. Elle aime chanter des chansons au petit Mozart et lui fredonner des comptines. La sœur d’Amadeus, Maria Anna Mozart connue par le surnom Nannerl, a cinq ans à la naissance de son frère. Elle possède une voix musicale entrainée par son père qui lui fait la leçon quand il revient du palais de l’archevêque, pour qui il travaille comme vice-maitre de chapelle et directeur de la chorale de Salzburg.
Lorsque Amadeus a deux ans, son père ramène un clavecin à la maison et commence à enseigner l’instrument à Nannerl qui apprend rapidement. C’est dans cette ambiance qu’Amadeus commence à apprendre les valeurs des notes de musique. Dès qu’il a trois ans, il retient l’attention de son père, spécialiste de la pédagogie de la musique, qui met ce savoir au profit de l’éducation musicale de ses enfants. Amadeus, qui possède une mémoire photographique et une oreille juste, apprend vite à déchiffrer les partitions que son père écrit. Lorsqu’il a cinq ans, le prodige compose ses premiers menuets.
Fier de l’intelligence et des aptitudes musicales de ses enfants, Léopold Mozart commence à planifier leur tournée d’Europe en 1762. Le grand tour était une pratique commune dans l’aristocratie européenne pour faire voyager les jeunes de la noblesse et leurs tuteurs afin de faire la démonstration de leurs habilités. L’intention est d’établir des contacts qui pourraient les aider dans le développement d’une carrière. C’est ainsi qu’en 1763, la famille Mozart se lance sur les routes d’Europe. Marie Anna a onze ans et Amadeus en a six. La même année, Thomas Linley, un autre enfant prodige né la même année que Amadeus, présente son premier concert de chant et de violon à Bristol en Angleterre.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561