Commission scolaire catholique de Yellowknife : Apprentissage par enquête et culture dénée

06 septembre 2018

Pour une troisième année, la Commission scolaire catholique de Yellowknife (YCS) met de l’avant la pédagogie de l’apprentissage par enquête dans les écoles St. Patrick, St. Joseph et Weledeh.


L’approche valorise la collaboration et l’innovation, explique la coordonnatrice des services en français à YCS, Linda Cyr.
« Elle met au centre de l’expérience d’apprentissage les questions, les idées et les observations des élèves, dit-elle. Les enseignants favorisent un environnement dans lequel il est possible de remettre en question les idées des autres de façon respectueuse, de les éprouver, de les redéfinir et de voir dans quelle mesure elles pourraient être améliorées. »


Réconciliation

YCS se veut un allié des peuples autochtones dans la réconciliation, ajoute Mme Cyr. Chaque classe participe à des camps culturels et le programme Dene Kede, qui aborde la culture, la langue et l’éducation dénées, y est intégré à la formation.


Cette année, signale Linda Cyr, on offre des cours de langues willedeh aux élèves de l’école Weledeh et de la 8e année de St. Patrick. Le willedeh est un dialecte du dëne suliné (chipewyan) parlé principalement dans les communautés de Dettah et N’Dilo.


Le nombre d’élèves en immersion française est en hausse à YCS. Il atteint les 427 élèves en 2018-2019.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages