À l’image des grandes capitales

Enfin, des voitures jaunes dans les rues de la capitale ténoise.

Somba k’e avait déjà pas mal tout : restauration 24 h, cinéma, théâtre, festival d’été, d’hiver... Manquait-il que cela ?


Maintenant, les photos prises en ville seront comme les autres grandes villes nord-américaines. Quand on tournera des films dans les rues, on pourra nous faire croire à New York !


Sans trop exagérer, le dynamisme des compagnies de taxi à Yellowknife est pertinent. Si l’été, les gens prennent volontiers leur vélo, ou marchent pour vaquer à leurs occupations, l’hiver ténois reste un élément incontournable dans l’équation de l’utilisation des services de taxi. Les véhicules ne démarrent pas toujours; le froid se monte tel un rempart contre une marche de 20 minutes; les sorties nocturnes sont plus aisées quand on peut sauter dans un taxi plutôt que de s’emmitoufler de bottes de neige et d’énorme parka.


La diversité culturelle et linguistique de la capitale se retrouve dans l’habitacle du taxi yellowknifien. Ce n’est pas rare d’entendre la radio francophone syntonisée dans les taxis parmi les autres stations qu’elles soient autochtones, populaires ou publiques.


Il est vrai que la courtoisie et la tolérance sont de mises dans une collectivité autant restreinte que diversifiée. En espérant que cette tolérance soit appliquée des deux côtés du banc, côté conducteur et côté passager.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages