Zorte ona

13 décembre 2018

Le Nord, nous vivons dans le Nord !
De nos jours, à Inuvik, Hay River ou Norman Wells, c’est la chaleur de nos maisons et la vitalité de nos communautés qui nous font passer l’hiver. Bien sûr d’autres ont survécu par d’autres conditions, mais c’est par expérience et traditions.
Une expédition telle que celle entreprise par ces deux aventuriers basques a de quoi susciter l’intérêt et l’étonnement même chez les Ténois. Car qui ici est prêt à partir à pied pendant les plus intenses mois de l’hiver sans intention de chasser ou trapper ?


Il est certain qu’il faut de la neige pour avancer en ski, à tout le moins quand on traverse les bois et pas seulement des lacs gelés. Alors, partir en plein solstice où la rigueur de l’hiver est à son plus fort, c’est mettre « l’immersion du froid » au sommet de ses priorités.


Que les deux Basques mettent à profit leur gout de l’aventure pour revitaliser leur langue est également preuve de persévérance et d’exploit. Leur réalité basque, a de forte chance de résonner au contact de l’identité inuvialuite ou tlicho des collectivités qu’ils espèrent atteindre. Leur langue est également en mode revitalisation. De toute façon, avec la joie de vivre et l’hospitalité des communautés ténoises, même sans mots, les échanges seront surement pleins d’humanité.


Souhaitons leur bonne chance dans cette longue saison d’expédition : Zorte ona !


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages