S'abonner à Médias Ténois

Aventure : Traverser les Amériques à vélo

07 juin 2012
2 Commentaire(s)
Étienne Théroux, lors de sa traversée du Canada, en 2005. Après l'Amérique du Nord d'est en ouest, il parcourra les Amériques du nord au sud. (Photo: Courtoisie de E.T.)

Étienne Théroux, lors de sa traversée du Canada, en 2005. Après l'Amérique du Nord d'est en ouest, il parcourra les Amériques du nord au sud. (Photo: Courtoisie de E.T.)

Étienne Théroux, un aventurier de 26 ans traversera les Amériques, d’Inuvik à la Terre de Feu en Argentine : 27 000 kilomètres, en solitaire avec son vélo.

Pendant un an et demi, Étienne Théroux, cramponné à ses pédales, avalera les kilomètres, du nord au sud, en direction de la Patagonie. À travers ce voyage dans les montagnes, comme il tient à le préciser, le jeune cycliste travaillera bénévolement dans les fermes biologiques d’Amérique centrale et du Sud. Une tâche qui lui tient à cœur puisqu’il embrasse également la cause d’Équiterre.
« En 2005, je suis parti traverser le Canada à vélo avec un ami et à la blague, on se disait, après avoir traversé le continent d’est en ouest, on pourrait le faire du nord au sud maintenant. C’était à la blague, mais cela m’est resté un peu en tête », avoue Étienne Théroux.
Le projet a réellement pris forme, il y a un an et demi, et bientôt, le jeune homme s’envolera pour Inuvik, point de départ de son aventure. Il aura 18 mois pour traverser 14 pays sur un parcours qu’il a lui-même choisi montagneux, question de relever le défi.
« J’ai hâte d’être impressionné par le soleil de minuit. Justement, je pensais pédaler de nuit parce qu’il va probablement faire moins chaud et qu’il y aura moins de circulation sur la route », précise le cycliste qui prendra le départ le jour du solstice d’été.

Seul en selle

L’aventurier ne manifeste pas de grandes craintes quant au périple qui l’attend. Il est toutefois conscient de certaines difficultés qu’il devra affronter.
« Oui, il y a quelque chose qui s’ajoute au défi, puisque je pars seul. Mais en même temps, cela va faciliter les rencontres aussi. Cependant, cela implique que je transporte beaucoup plus de choses sur mon vélo, dont la tente et les articles de cuisine », explique Étienne Théroux.
Celui qui prendra la route d’un pôle à l’autre va également documenter sa traversée, au moyen d’un site Internet. Il y ajoutera fréquemment des articles de blogue et des capsules vidéo, témoins de ses états d’âme et de ses découvertes.

Afin d’évaluer ses capacités physiques et son équipement, le cycliste a accompli une petite tournée au Québec, du 19 mai au 3 juin dernier, de Montréal à Québec, en passant par le Saguenay, Sherbrooke et Saint-Jean-Richelieu. Une boucle de 1200 kilomètres, pour se préparer aux distances qu’il devra parcourir tous les jours suivant son départ d’Inuvik.
Commandité par le magasin de plein air La Cordée, les équipements Arkel et l’atelier Le grand cycle de Montréal, M. Théroux espère également recueillir des dons lors de son périple vers l’Argentine. D’ailleurs, une partie de l’argent amassé ira à l’organisme Équiterre.

Le cycliste en est maintenant aux derniers préparatifs avant le grand départ, étape qu’il mène avec un certain calme.
« C’est sûr qu’il ne faut pas nécessairement voir la grosse montagne d’un an et demi à vélo. Il faut prendre une journée à la fois, même un coup de pédale à la fois en fait. Ce sera cela la clé du succès », termine-t-il, enthousiaste.

 


Tous les commentaires (2)

Écrit par Anonyme, 08 juin 2012, 18 h 12
Si je peux me permettre, voici le site Internet pour suivre l'aventure! www.cycloexpeditionamericas.com Etienne
Écrit par Anonyme, 12 juin 2012, 12 h 08
Wow! Génial! Petits conseils, au cas où : Chasse-moustique pour la partie nordique et il peut encore faire plutôt frais la nuit (5 à 10 degrés), à certains endroits. Bon succès!!