Discours de la nouvelle année du premier ministre : Travaillons ensemble!

17 janvier 2003
0 Commentaire(s)
C’est sur un appel à la coopération que le premier ministre Stephen Kakfwi a prononcé son discours de début d’année le 9 janvier dernier, à Inuvik. Comme à l’habitude, il a tracé le bilan de l’an 2002 et a dressé un aperçu de ce que sera l’année 2003 pour les Territoires du Nord-Ouest.

Ce qui a marqué la dernière année, c’est la croissance exponentielle du Produit Intérieur Brut, qui a augmenté de 19,6 %. S’élevant à plus de 3 milliards, le PIB des T.N.-O. a connu la croissance la plus importante au pays. L’économie va bien également du côté de l’emploi, où les Territoires du Nord-Ouest ont fait bonne figure en se classant au quatrième rang au Canada avec un taux de chômage très bas.

L’industrie minière a donné un très bon coup de pouce à l’économie du territoire, avec, entre autres, la promesse de la compagnie De Beers d’approvisionner en diamants bruts les installations locales de transformation et de polissage et l’arrivée prochaine en terres ténoises de la prestigieuse bijouterie Tiffany.

Les T.N.-O. ont investi beaucoup de temps en 2002 dans la poursuite du projet hydroélectrique Taltson. Power Corporation a signé une entente avec le gouvernement Akaitcho et la nation Métis des T.N.-O. afin de développer une entente plus précise sur le projet.

Les réussites sur le plan social n’ont pas été absentes de l’agenda du gouvernement en 2002. Stephen Kakfwi a tenu à souligner le travail qui a été fait avec la création de l’agenda social et les pressions exercées à Ottawa pour un meilleur financement dans le secteur de la santé. Le premier ministre a aussi voulu rappeler la résolution, en 2002, du conflit sur les frontières qui a longuement opposé les nations Dogrib, Akaitcho et Deh Cho.

Pour 2003, le premier ministre demande à la population de travailler ensemble pour que le territoire devienne de plus en plus un endroit où il fait bon vivre. « L’unique façon de travailler ensemble est de le faire avec notre cœur. C’est notre héritage et notre futur. »

Les principaux chevaux de bataille pour l’année qui s’amorce seront la construction du pipeline dans la Vallée du Mackenzie, la contestation de l’application de la Loi sur les armes à feu, la demande de plus d’investissements pour le secteur de l’infrastructure et la mise sur pied d’une stratégie énergétique pour le printemps. Le premier ministre désire, pour 2003, voir le niveau de violence familiale diminuer. Il a également mentionné, dans son discours, que les communautés ont un grand besoin de logements sociaux.