Souper-bénéfice : Toutes saveurs unies

Le Chef Étienne Croteau. (Crédit photo: Denis Lord)

Le Chef Étienne Croteau. (Crédit photo: Denis Lord)

De l’Ukraine au Congo, la géogastronomie sera bien servie à Allain Saint-Cyr.

C’est à la convergence de l’art culinaire et de la géographie que nous convie le chef Étienne Croteau et la CSFTNO, samedi le 16 juin, à l’occasion du souper gala Francophonie du monde. Le divertissement et l’engagement communautaire seront aussi au menu, puisque les fonds récoltés serviront à financer les nouveaux locaux de l’école Allain St-Cyr.

En cinq services, c’est tout autant de pays que les convives auront l’occasion de déguster. En plus de quatres pays francophones, soit le Canada, le Congo, le Sénégal et la France, l’Ukraine est aussi représentée avec l’emblématique bortsch qu’on servira en entrée.


La soupe sera suivie par un madescu, ce plat congolais constitué pour l’essentiel de haricots blancs et de patte de porc saupoudrés d’herbes, d’ail et de cumin.


La secrétaire de l’école Allain St-Cyr, Ndeye Mama Sylla, a suggéré une recette de son pays natal, le Sénégal: le Tiebu Dene, un riz au poisson et tamarin. C’est la première fois que le Chef Étienne Croteau cuisine ce met; il n’en souhaite pas moins des commentaires positifs de son inspiratrice.


Un banquet prétendant à la représentation de la francophonie ne saurait faire l’économie de la France, qui occupe une place de prédilection sur le podium de la gastronomie internationale et dont le registre gargantuesque de recettes pourrait fournir les repas d’un an sans que le même mets soit resservi deux fois. Le 16 juin, cousin du coq gaulois, ce sera un poulet chasseur au vin blanc, tomates et champignons qui régalera les tablées.
Étienne Croteau présentera brièvement les plats qui seront proposés et d’autres convives parleront des pays d’où ceux-ci originent. La consultante Sylvie Francoeur annonce aussi d’autres présentations surprises, des jeux, et un tour guidé du nouveau gymnase et de ses locaux.


Le repas se conclura par un gâteau aux fèves de Tonka, avec butterscotch et noix de Grenoble à l’érable.
Les personnes intéressées ont jusqu’à jeudi soir pour se procurer un billet.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages