S'abonner à Médias Ténois

Association des francophones de Fort Smith : Toujours en reconstruction

20 janvier 2011
0 Commentaire(s)
Marie-Christine Aubrey est une « francophone dans l'âme » qui n'hésite pas à faire rayonner la francophonie partout où elle passe. (Photo : Édith V-R)

Marie-Christine Aubrey est une « francophone dans l'âme » qui n'hésite pas à faire rayonner la francophonie partout où elle passe. (Photo : Édith V-R)

L’Association des francophones de Fort Smith (AFFS), bien qu’en reconstruction, se fait toujours présente.
La présidente, Marie-Christine Aubrey, a accordé une entrevue à L’Aquilon, afin de donner le pouls de l’organisation. 



C’est, de prime abord, un message d’espoir que lance Mme Aubrey quand il est question de son association. Celle qui a été présidente pendant onze années et qui a déjà, par le passé, vécu une situation similaire à celle vécue présentement a les deux pieds bien ancrés sur terre : « Nous allons faire ce qui est réalisable ».

De nouvelles ressources

Dans un monde encore plus concret, Mme Aubrey annonce que des fonds pour deux postes lui ont été accordés par le biais de Jeunesse Canada au travail (JCT). « On attend les curriculums vitæ! », s’exclame-t-elle. Le premier poste concerne un agent de développement qui se partagerait entre l’Association franco-culturelle de Hay River (AFCHR) et celle de Fort Smith. Le deuxième poste sera dédié au préscolaire, afin d’offrir une programmation régulière et complète, cinq jours par semaine, en français, pour les enfants en âge préscolaire. « Une fois que j’aurai ces personnes, je pourrai avancer! », affirme Mme Aubrey qui croit bien réussir à remettre un conseil d’administration en place d’ici la fin du mois de septembre 2011. Pour le moment, seulement une trésorière ainsi qu’elle-même, présidente, siègent sur le CA.

Rendez-vous de la francophonie
En mars prochain, pour les traditionnels Rendez-vous de la francophonie, Mme Aubrey travaille en collaboration avec Mme Jessica Jean, enseignante en immersion française à l’école élémentaire Joseph Burr Tyrrell. Une exposition d’œuvres des élèves de 2e et de 3e année de Mme Jean, autour d’une thématique toujours inconnue, sera présentée au musée Northern Life de Fort Smith. En plus des œuvres enfantines, Marie-Christine Aubrey, elle-même, exposera ses courtes pointes d’une extrême finesse. Les artistes francophones Michel Labine, reconnu pour ses œuvres de verre partout aux TNO, et Krystal De Neiva Mateus, une artiste illustratrice, seront aussi de la partie. « Nous allons préparer une réception », annonce Mme Aubrey.

La présidente qui, en avril dernier, avait préféré parler de « portes dormantes » plutôt que d’une fermeture complète des portes de l’Association travaille toujours d’arrache-pied pour redonner un tonus à l’organisation. « Roland [Charest] s’en occupe avec moi! J’ai encore cette chance », se réjouit la dame. Elle a aussi reçu de l’aide de Rachelle Francoeur, de Jeunesse TNO, l’été dernier. Plus récemment, Christian Brideau, un nouveau francophone à Fort Smith, a commencé à s’intéresser de près à l’AFFS. « Les gens reprennent confiance tranquillement », partage la présidente qui accueille à bras ouverts toute personne intéressée à s’impliquer auprès de la communauté francophone de Fort Smith.