Marché fermier de Yellowknife : Semer le bonheur

12 septembre 2019
Lyn Estuye, Chloé Duval et Terrence Keith Leopolto lors de leur performance à Musique au marché le 27 aout 2019 (Crédit photo : Sean Daly)

Lyn Estuye, Chloé Duval et Terrence Keith Leopolto lors de leur performance à Musique au marché le 27 aout 2019 (Crédit photo : Sean Daly)

Kiosques colorés, amphithéâtre extérieur, musique, odeurs, saveurs… 

Le 17 septembre est la dernière occasion de profiter de l’ambiance chaleureuse du Marché fermier de Yellowknife.
 

Le marché fermier de Yellowknife a connu quelques succès cet été, particulièrement du côté de Musique au marché. « On a eu des artistes fantastiques et l’amphithéâtre extérieur est parfait pour ça ! », explique la directrice, Julie Downes, touchée par l’atmosphère rassembleuse de ces rendez-vous estivaux.


La responsable de ce programme, Jessica Payeur, affirme avoir misé sur une plus grande variété musicale cette année. De la pop au rock, elle s’est efforcée d’inviter plus d’artistes diversifiés au micro. « Une des soirées où on a eu le plus de monde, c’était celle où on a eu Kilo November et Frostbyte. On parle de jeunes DJ de 11 ans et 12 ans ! », détaille la responsable.


Notons un nouveau partenariat avec Music NWT, qui a permis de financer quatre de ces soirées avec performances artistiques. Grâce à leur soutien, plus d’artistes ont pu profiter de ce tremplin. La secrétaire-trésorière pour Music NWT, Lee Woods, explique que les artistes membres de Music NWT ont pu profiter d’une grande visibilité due à l’achalandage de ce lieu de rendez-vous. À la suite de ces soirées de Musique au marché, elle a par ailleurs reçu des appels pour les artistes, qui ont signé des spectacles grâce à ces performances.


Lee Woods annonce donc que Music NWT aimerait s’impliquer davantage : « Nous serions prêts à en faire encore plus l’an prochain. C’était merveilleux. Nos interprètes ont apprécié le public. Ils ont reçu beaucoup de publicité et ça a très bien fonctionné ». Elle dit avoir apprécié la retransmission des prestations sur les ondes de Radio Taïga, particulièrement celles de Nathan Knox and the Yard Dogs et d’Amos Williams, qui ont carrément été déplacées au studio pour fuir (ou vaincre) la pluie.

Première expérience grand public
La jeune chanteuse francophone Chloé Duval faisait partie des artistes membres de Music NWT. Elle a interprété une série de chansons francos et anglos, lors de l’édition du 27 aout.


« On ne l’avait pas vue beaucoup avant sur la scène musicale de Yellowknife. Elle se dégêne tranquillement à être sur le stage », raconte Jessica Payeur. Chloé Duval chante avec Lyn Estuye et Terrence Keith Leopolto tant dans la voiture que dans des pièces de théâtre depuis le secondaire.
« C’était ma première expérience pour le grand public, relate la jeune chanteuse de 20 ans. C’est une grosse opportunité pour moi, de me faire connaitre ». La voilà maintenant devant un grand public accompagnée de ses deux acolytes et d’Amos Williams à la guitare.
Interprétant des morceaux francophones en solo comme « La vie en rose » d’Édith Piaf, ou « Entre Matane et Bâton Rouge » d’Isabelle Boulay, elle se dit inspirée dans ce cas par les origines matanaises de sa mère. Les bons commentaires qu’elle reçoit à la suite de sa prestation lui donnent envie de poursuivre en musique. Elle envisage un retour aux études en chant et souhaite apprendre à jouer d’un instrument.
« J’encourage tout le monde à avoir plus de musique dans sa vie ! Je trouve que c’est très thérapeutique, conclut Chloé Duval en entrevue. C’est pour ça que j’aime partager ces moments, pour voir la réaction du monde et leur offrir un peu de bonheur ».


Jessica Payeur se dit très optimiste de la poursuite des soirées Musique au marché pour l’édition de l’an prochain. Elle estime que le partenariat avec Music NWT et l’achalandage aux prestations seront des éléments pertinents à présenter aux bailleurs de fonds pour le renouvèlement de ces activités l’année prochaine.

Combattre la pauvreté
Autre initiative cette année, nouvelle et moins connue, il s’agit du programme Pay It Forward. « Nous avons reçu des fonds pour encourager tous les membres de la communauté à se rendre au marché », explique Julie Downes.
Jessica Payeur est aussi responsable de ce nouveau programme d’inclusion pour combattre la pauvreté. Grâce à cette initiative, le Marché fermier de Yellowknife remet des coupons d’une valeur de 15 $ chacun aux organismes comme le refuge de jour, les centres d’hébergement pour femmes, le Centre For Northern Families, Side Doors et le YWCA afin que leurs usagés puissent se procurer un repas ou des récoltes au marché.


Quand on lui demande des histoires de succès en lien avec ce programme, Julie Downes évoque le scintillement dans les yeux des détenteurs de coupons quand elle leur expliquait qu’ils pouvaient se procurer ce qu’ils souhaitaient pour 15 $ au marché. « Ça a favorisé cette atmosphère inclusive qu’on souhaitait créer. »


Jusqu’à présent, 350 coupons ont été distribués. On ne sait toutefois pas combien de ceux-ci ont été utilisés.
Pour finir la saison 2019, les artisans de Yellowknife seront de retour pour le marché de Noël, le 3 décembre prochain au Centre Square Mall. Et pour le futur, Julie Downes soulève la possibilité d’un partenariat avec Hay River pour la saison de 2020 qui permettrait, entre autres, de vendre des récoltes excédentaires au Marché fermier de Yellowknife.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561