Plein air en français : Quand les babines suivent les bottines

L’équipe de marche «?Les Voyageurs?». (Crédit photo : Manon Savignac)

L’équipe de marche «?Les Voyageurs?». (Crédit photo : Manon Savignac)

2020 marque le dixième anniversaire de Walk to Tuk. Chaque année, durant les mois les plus sombres et froids de l’hiver, l’Association NWT Recreation and Parks organise cette activité afin de motiver les gens à faire, malgré l’hiver, de l’activité physique à l’extérieur.
Les gens se regroupent en équipe et marchent collectivement et virtuellement la distance qui sépare l’embouchure du fleuve Mackenzie à Fort Providence jusqu’à la fin de son delta à Tuktoyaktuk, soit 1658 km.
L’équipe Les Voyageurs, formée récemment, qui regroupe des francophones, des anglophones et des francophiles, a, quant à elle, créé un sous-groupe pour ceux qui veulent marcher dans la langue de Louis Riel. Walk to Tuk devient Walk to Talk. L’initiative est de Roxanne Valade et de Robin Young.
L’activité physique se double d’une activité linguistique : offrir l’occasion aux anglophones et francophile de parler en français. Pour Robin Young, qui a amélioré son français lors de sa dernière année passée à Montréal et en Gaspésie, ce groupe de marche est pour lui un prétexte en or pour continuer à pratiquer sa langue seconde dans un contexte amicale et sans jugement.
« Tout le monde est très accueillant avec moi et c’est important parce que quand tu parles une langue qui n’est pas ta langue maternelle, des fois, tu es nerveux, c’est stressant, alors quand les gens sont très gentils comme ça, c’est beaucoup plus facile », dit-il.
En effet, en regard de l’apprentissage d’une langue seconde ou étrangère, on est tous vulnérables comme des enfants. Les Voyageurs se rassemblent tous les mardis et les jeudis à 12 h 30 en face de l’édifice Greenstone et effectuent le même trajet à chaque fois afin de faciliter l’intégration des nouveaux marcheurs. L’itinéraire est d’environ 25 minutes. Jusqu’à la fin du mois de février, il est toujours possible de se joindre à une équipe existante, dont celle en français.
« Plus il y a de fous, plus il y a de fun » de commenter RoxanneValade.
Robin Young, quant à lui, conclut ainsi : « Que vous parliez français couramment ou juste un petit peu, vous êtes tous les bienvenus. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561