Oui à la compétition, mais pas à n'importe quel prix ! : Northwestel

16 juin 2000
0 Commentaire(s)
Le 12 juin dernier, lors d'une audience de consultation qui s'est déroulée à l'Assemblée législative, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) est venu entendre les inquiétudes de plusieurs parties concernant le plan d'amélioration des services (PAS) soumis par la compagnie de téléphonie nordique.

« Le gouvernement des T.N.-O. supporte le PAS et considère qu'il s'agit d'une étape important visant à améliorer les services dans le Nord. Nous sommes cependant préoccupés car nous croyons que le plan ne va pas assez loin, et que la compagnie ne réussira pas à atteindre ses objectifs concernant les services de base », a déclaré le ministre Roger Allen, au nom du ministre des Travaux et Services publics, Vince Steen.

Le plan d'amélioration proposé par Northwestel prévoit ouvrir le marché des appels interurbains à la compétition en janvier 2001, tout en offrant des tarifs similaires à ceux que l'on retrouve dans le Sud. Toutefois, la compagnie souhaite augmenter le tarif mensuel de base de 5 $ pour les résidents et les entreprises.

« Les tarifs mensuels locaux payés par les résidents des Territoires ont augmenté d'au moins 17 $ depuis 1996 et sont maintenant les plus élevés au Canada », a souligné le ministre Allen. « Nous recommandons qu'aucune augmentation tarifaire des services locaux résidentiels ne soit permise en ce moment. Toutefois, nous ne sommes pas opposés à une augmentation de 5 $ au tarif mensuel local des entreprises telle que proposée par Northwestel », a-t-il ajouté.

Le président de Northwestel, Paul Flaherty a souligné pour sa part que la compagnie allait perdre sa principale source de financement lors de l'ouverture à la compétition dans le Nord. Northwestel estime qu'un fonds supplémentaire de 35 millions de dollars par année sera nécessaire pour assurer la mise en oeuvre du PAS.

En 1998, le GTNO avait recommandé qu'un fonds national soit créé pour s'assurer que les services téléphoniques soient disponibles et abordables pour les résidents et les entreprises. Selon le gouvernement, le fonds supplémentaire pourrait être financé par une cotisation prélevée sur les revenus de l'ensemble des entreprises de télécommunications du Canada. « C'est une responsabilité nationale et les autres compagnies téléphoniques dans le Nord devraient également avoir le droit d'accéder au fonds supplémentaire (si celui-ci est accordé) », a affirmé un représentant de la Chambre de commerce de Yellowknife présent lors de l'audience.

Plusieurs personnes présentes, dont la directrice générale de la compagnie NTnet, ont également émis le souhait de débattre de l'ouverture à la compétition des services locaux de base. Le CRTC a toutefois précisé qu'il ne s'agissait pas du forum opportun pour discuter d'une telle question. Sept conseillers et une équipe technique appartenant au CRTC se réuniront pour discuter de la proposition. La décision finale du CRTC concernant la proposition de Northwestel devrait être rendue durant le quatrième trimestre de l'an 2000.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages