Dossier rentrée : Le nord et le sud se rencontrent pour le retour en classe

30 août 2012
0 Commentaire(s)
Les équipes d'Allain St-Cyr et Boréale se sont réunies pour une session de deux jours de formation avant la rentrée. (Photo: Virginie Bouchard)

Les équipes d'Allain St-Cyr et Boréale se sont réunies pour une session de deux jours de formation avant la rentrée. (Photo: Virginie Bouchard)

Le personnel des écoles Allain St-Cyr et Boréale s’est réuni les 27 et 28 août afin de préparer la rentrée 2012-2013. Des défis de taille attendent les deux équipes-écoles de chaque côté du lac.

Le lundi 27 août a marqué la fin des vacances pour le personnel enseignant et la direction des écoles Allain St-Cyr et Boréale. Les enseignants ont eu droit à deux jours de formation, notamment sur le nouveau logiciel de données scolaires. Introduction de nouveaux visages, retour de certains enseignants, l’ambiance était à la fête malgré la lourde tâche qui les attendait tous. La directrice de la Commission scolaire francophone, Marie Leblanc-Warick, a également participé à la rencontre. Cette dernière a d’ailleurs fait une mise au point sur les derniers développements en ce qui concerne la décision de la cour sur les droits scolaires.
« C’est un début d’année très positif, l’équipe d’enseignants se retrouve et nous avons un nouveau membre par équipe », souligne Mme Warick.

Questionnée pour savoir si le choix du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest de porter en appel la décision de la cour sur les droits de scolarité fera planer une ombre sur la rentrée, la directrice de la CSFTNO répond : « Pour les salles de classe, cela ne fera aucune différence, nous avons déjà des plans d’action mis en place. Le poids sera plutôt au niveau de l’administration et du conseil ».
À partir du moment où la commission scolaire a reçu la décision positive de la Cour suprême des TNO et la demande d’appel du gouvernement, elle a remis en place sa politique d’admission. Cette décision lui a permis d’accueillir quelques élèves.
« C’est bien de vivre une petite croissance, surtout en ce qui a trait aux plus jeunes élèves. C’est une chose que nous n’avions pas pu faire depuis les trois dernières années en raison de la politique ministérielle », explique Sophie Call, conseillère pédagogique pour la CSFTNO.

Nouvelles fonctions
Effectivement, l’ancienne directrice de l’école Boréale, Sophie Call, qui avait quitté à l’automne 2011 pour un retour aux études, a obtenu un nouveau poste. Elle soutiendra maintenant les directions scolaires d’Allain St-Cyr et de Boréale.
« J’ai très hâte d’amorcer mes fonctions. J’avais besoin d’un changement et j’avais envie de pouvoir mettre la main dans plusieurs dossiers », avoue Mme Call. Elle ne sera certainement pas en reste avec les deux équipes à seconder dans leurs projets. Sophie Call avoue toutefois qu’elle aura davantage de travail d’acclimatation à faire à Yellowknife puisqu’elle connaît un peu moins le personnel.
« Je crois être prête pour mon poste de conseillère pédagogique. Mon expérience en direction me rend confiante de savoir épauler le personnel des deux écoles », affirme Mme Call. Les deux établissements mèneront certaines initiatives semblables et d’autres différentes, tout au long de l’année, un défi donc pour la conseillère, enthousiaste.
« Pour moi, c’est un peu Noël! », dit-elle en riant.

Se donner une vision
Les objectifs ne sont pas les mêmes d’un côté et de l’autre du Grand lac des Esclaves. À Hay River, le directeur Stéphane Millette revient cette année avec l’espoir de poursuivre le développement des buts fixés pour son établissement.
« L’an passé, nous avions commencé à bâtir une vision d’enseignement commune et je sens que nous sommes maintenant prêts à la mettre en pratique. Nous mettons en place des outils, c’est très motivant », mentionne M. Millette.
Ces pratiques conjointes s’appliquent notamment à l’apprentissage des mathématiques, dit décloisonné, et à la littéracie. Le but est d’ainsi unifier les méthodes entre enseignants et de diversifier les activités présentées aux élèves, « pour éviter qu’un jeune fasse trois fois une bande dessinée en français durant son parcours académique », précise le directeur. Il espère également poursuivre sa collaboration avec l’organisme Jeunesse TNO pour les activités parascolaires.
« Étienne Croteau (responsable de l’organisme) a amené de beaux projets à l’école l’an passé et Jeunesse TNO devrait contribuer encore plus à la vie à Boréale cette année », affirme Stéphane Millette.

Célébrer les talents
À Yellowknife, la rentrée 2012-2013 se fera sous le signe de l’optimisme malgré la diminution de la population étudiante. Plusieurs déménagements à l’extérieur de la capitale territoriale, additionnés aux transferts de certains élèves vers des écoles anglophones, expliquent cette situation.
« Il est certain que la situation me dérange, mais je ne peux rien y faire, ce sont des choix personnels. Ce qui me dérange encore plus, c’est que les familles de militaires francophones arrivées à Yellowknife ont tous choisi d’inscrire leurs enfants dans d’autres écoles que la nôtre », se désole la directrice d’Allain St-Cyr, Yvonne Careen.
Pour remédier à la situation, celle-ci a l’intention de passer un coup de fil au centre de la famille de l’Armée canadienne à Yellowknife et de préparer des trousses de bienvenue.

À partir de la rentrée et tout au long de l’année, l’école Allain St-Cyr vibrera sous le thème Célébrons et découvrons nos talents. Une façon de promouvoir les nombreux talents des enseignants et des élèves à travers l’éducation.

 


Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages