Entrepreneuriat : Le couscous, pour de vrai?!

05 septembre 2019
Bouchra Ellaham et son entreprise BB Cooking vous attendent au 
rez-de-chaussée de l’édifice North Star près du parc Somba K'e. 
(Crédit photo : Batiste Foisy)

Bouchra Ellaham et son entreprise BB Cooking vous attendent au rez-de-chaussée de l’édifice North Star près du parc Somba K'e. (Crédit photo : Batiste Foisy)

L’entrepreneure franco-ténoise Bouchra Ellaham ouvre son commerce et partage sa passion pour la gastronomie méditerranéenne et moyen-orientale.

Dans l’édifice North Star, situé tout près du parc Somba K’e de Yellowknife, l’entrepreneure Bouchra Ellaham occupe un rôle névralgique : c’est elle qui prépare le café.
La Marocaine d’origine y opère depuis peu un comptoir de restauration qui se veut le pignon sur rue de son entreprise de traiteur, BB Cooking. Celle qui a depuis longtemps la bosse des affaires est d’abord et avant tout une grande gourmande.
« À Montréal, j’œuvrais dans l’import-export, raconte-t-elle. Mais la nourriture, c’est ma véritable passion. »
Depuis janvier, avec l’aide précieuse de sa famille, elle offre le service de traiteur avec une attention toute particulière pour les pâtisseries et les desserts. Dans son café – où l’on retrouve quelques tables et qui donne sur une superbe terrasse insoupçonnée – on retrouve ces petites douceurs, mais Bouchra Ellaham a surtout l’intention d’y mettre en vedette des plats du Maroc et du Moyen-Orient.
« Il faudra essayer mes tajines », lance-t-elle du tac au tac, quand on lui demande ce qui distingue son commerce de l’offre de restauration foisonnante de la capitale territoriale. Elle raconte revenir de voyage, où elle a fait le plein d’épices. Elle confie avoir tout un réseau de contacts qui lui permet l’accès à des produits typiques difficiles à trouver aux Territoires du Nord-Ouest.
Son secret ? La graine. « C’est le couscous, martèle-t-elle, c’est le couscous, le vrai. Ici, quand les gens font le couscous, ils ne font que le mettre dans l’eau chaude et hop ! Nous, nous le préparons avec soin, du début à la fin. »
Son visage illuminé du large sourire d’une cuisinière fière de sa table, Mme Ellaham explique que la semoule est cuite et recuite à la vapeur dans des équipements de cuisine marocains traditionnels. « Ça prend, au bas mot, trois heures pour préparer un bon couscous. »
Le café est aussi un incontournable de la tradition hospitalière nord-africaine, où on aime l’infuser avec des épices. « Au Maroc, la rencontre, c’est le café et puis aussi le thé à la menthe », dit-elle.
Et Mme Ellaham ? Plutôt thé ou plutôt café ? « Moi ? Ni l’un ni l’autre. Je bois du Pepsi », confie-t-elle avant d’éclater en cascades de rire joyeux.

Concours d’entrepreneuriat
L’entrepreneure a participé au concours Win your space YK, organisé par la Chambre de commerce de Yellowknife. Elle s’est rendue en demi-finale de cette compétition d’entrepreneuriat dont le gagnant se voit offrir la location gratuite d’un espace commercial au centre-ville de Yellowknife.
Au final, son projet n’a pas été retenu. C’est un autre projet en restauration, proposé par le propriétaire de nombreuses entreprises locales, qui a remporté la compétition.
« Ça n’a pas été un problème pour nous, commente la femme d’affaires. Nous avons pu développer notre projet d’affaires sans cette aide. Nous avions déjà trouvé notre local avant même la fin de la compétition. »

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages