En bref : La Colonne du 2 avril 2021

01 avril 2021

Hay River se prépare à la débâcle

Hay River se prépare à de possibles inondations provoquées par la débâcle printanière de la rivière au Foin. La municipalité planche sur des scénarios de diverses sévérités, qui vont jusqu’à l’évacuation de l’ile Vale, comme cela s’était produit l’an dernier, au début mai. La municipalité invite ses citoyens qui résident dans des zones à risque identifiées à penser à des solutions d’hébergement advenant que le pire se produise. Ceux-ci sont aussi invités à déplacer des biens pouvant être endommagés par l’eau en lieux surs et à contacter leur compagnie d’assurance résidentielle pour vérifier leur couverture en cas d’inondation. La municipalité fera une mise à jour sur sa page Facebook. Rappelons que le niveau et le débit de plusieurs cours d’eau aux TNO demeurent plus élevés qu’à la normale en raison de précipitations inhabituellement abondantes en 2020.

 

Un nouvel avocat pour le Monkey Tree

La comparution du bar Monkey Tree, qui conteste sa contravention COVID, a été remise en mai. Un nouvel avocat d’Ontario, Joshua Halpern, représente l’entreprise, qui aurait contrevenu aux règles mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19. Me Halpern a demandé un ajournement. Il conteste d’autres dossiers similaires ailleurs au pays et souhaite plaider l’inconstitutionnalité de ces contraventions. Le constat d’infraction a été remis le 15 décembre au Monkey Tree Pub, pour un évènement survenu le 14 novembre 2020 à 1 h du matin. La première comparution de l’entreprise, la seule aux TNO à avoir reçu une contravention depuis le début de la pandémie, était prévue le 2 mars. Elle a été ajournée au 30 mars et, enfin, au 4 mai.

 

Pas d’accusation pour l’incendie du High Rise

La GRC ne déposera aucune accusation en lien avec l’incendie dans la tour logements Mackenzie Place de Hay River, dite High Rise, survenu le 15 mars 2019, a-t-on appris cette semaine par voie de communiqué. Selon les conclusions préliminaires du Bureau du commissaire des incendies, remises deux jours après le sinistre, l’incendie aurait été allumé délibérément. Après une longue enquête, le Groupe des crimes majeurs de la GRC a finalement « déterminé qu’aucun élément de preuve ne justifiait le dépôt d’accusations criminelles ». « Bien que ce résultat soit décevant, il est important de se rappeler que la police peut rouvrir l’enquête si elle obtient de nouveaux renseignements ou éléments de preuve », a déclaré le capitaine Greg Morrow du Groupe des crimes majeurs de la GRC des TNO. Plus d’une centaine de personnes ont été déplacées à la suite du feu.

 

Un maire francophone à Entrerprise

Michael St-Amour est, depuis mardi dernier, le nouveau maire de la collectivité d’Entreprise, selon ce que rapporte Cabin Radio. Il a été élu par acclamation à la séance du conseil municipal. Michael St-Amour occupait le poste de maire par intérim depuis la démission de l’ancien maire Malcolm MacPhail, début mars. Selon NNSL, ce dernier a quitté son poste sans partager ses raisons, sauf pour dire : « Quiconque porte attention à ce qui se passe autour d’ici aura une bonne idée de mes raisons ». Michael St-Amour siège par ailleurs comme commissaire au conseil de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest. 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561