Jeux de scène

La neige fond aux TNO, et les gens s’affairent et libèrent leur créativité qui a peut-être été encabanée durant l’hiver.
La résurgence théâtrale de ce mois de mai en est un bon exemple. Que deux traducteurs s'amusent durant les mois sombres à adapter un texte du Nord pour le jouer en français dès les beaux jours arrivés est une initiative peu banale et bien accueillie.


Qu’une troupe des Iles de la Madeleine traverse le pays et fasse improviser quelques loquaces locaux est certainement une initiative bénéfique à l’expression communautaire.


Les jeunes qui participent au concours d’art oratoire sont un autre exemple de cette créativité. Certes c’est un devoir, c’est l’école, mais c’est une bonne expérience que de se confronter aux idées des autres. Si l’idée est de bien s’exprimer, ils ont obtenu au fil de leurs pratiques des outils pour contrer le stress et améliorer leur rythme.


Le mois de mai, l’eau de bouleau commence à couler, le flux des mots aussi alors qu’on présente un micro à ceux et celles qui veulent le prendre. C’est un peu la saison de la cigale qui apparait, même si l’on sait qu’il faut beaucoup travailler pour atteindre les réalisations artistiques habituelles : un spectacle, une pièce de théâtre, un album, un livre.


Cet engouement artistique pointe également vers le zénith artistique des TNO, avec le Festival Folk On The Rocks du mois de juillet. Un engouement que le journal suit alors que chaque semaine jusqu’au 20 juillet, des artistes s’expriment dans nos pages et sur les ondes francophones.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages