Huis clos et bouches cousues : École Allain St-Cyr

16 février 2001
0 Commentaire(s)
À la suite d'une réunion à huis clos entre des représentants du ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation, la commission scolaire no.1 de Yellowknife, la commission scolaire francophone de division et le personnel de l'École Allain St-Cyr, Jean-Marie Mariez a indiqué que la question du fonds de pension a été abordée.

Actuellement employé par la commission scolaire no.1 de Yellowknife, le personnel de l'École Allain St-Cyr change d'employeur en juin prochain pour se retrouver sous la gouverne du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO). Les deux systèmes de fonds de pension diffèrent et l'une des avenues possibles pour régler cette question consiste à " acheter des années ", selon l'expression utilisée par Jean-Marie Mariez.

En d'autres mots, un employé ayant cotisé pour son fonds de pension avec la commission scolaire no.1 de Yellow-knife pendant trois ans pourrait retirer l'argent accumulé pour racheter ses trois années auprès de son nouvel employeur, le GTNO. Cependant, si les cotisations au fonds de pension s'avèrent plus élevées au sein du gouvernement, les employés de l'ÉASC devraient absorber la différence.

À l'issu de cette réunion, les membres du personnel de l'École Allain St-Cyr et de la Commission scolaire francophone de division ont préféré s'abstenir de tout commentaire. Il a donc été impossible d'obtenir de l'information sur les contrats des enseignants.

Réunion mensuelle de la CSFD

Lors de la réunion de la commission scolaire francophone de division [ouverte au public] du 7 février dernier, plusieurs points ont été abordés dont l'agrandissement de la cour de récréation et l'achat d'équipement récréatif. L'école Allain St-Cyr avait demandé à la ville de Yellowknife de lui accorder un terrain supplémentaire de 100 mètres de façade, longeant la rue Taylor, ayant la même profondeur que le terrain actuel à partir de la rue. La ville propose plutôt 75 mètres. Une décision devrait être rendue le 20 février.

La directrice de l'école, Julie Bouchard, a soulevé le besoin d'embaucher une autre personne pour travailler avec les enfants en difficulté. Cette demande a été acceptée par la CSFD. Exceptionnellement, il y aura deux réunions de la commission en mars soit le 7 et le 28.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages