Échos de l’Assemblée

17 octobre 2003
0 Commentaire(s)
Répercussions environnementales

Le député Bill Braden a questionné le premier ministre, Stephen Kakfwi, sur le fait que le ministre des Affaires indiennes et du Nord Canada, Robert Nault, aurait destitué l’un des membres de l’Office d’examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie (OEREVM). Ce geste aurait pour conséquence qu’il n’y a plus de quorum lors des rencontre de l’organisme. M. Kakfwi a répondu que le gouvernement était préoccupé par la situation, d’autant plus que l’Office aurait adopté une motion de non-confiance envers son président. Le premier ministre a rappelé que de nombreux dossiers importants sont toujours sous examen par l’OEREVM.

Pont du Deh Cho

Le député Steven Nitah a soulevé des inquiétudes face à la possibilité que les camions aient à payer des frais de passage, évalués selon le poids de la cargaison, lorsqu’ils traverseront le pont sur le fleuve Mackenzie. M. Nitah se dit préoccupé pour les petites communautés, comme Lutselk’e, qui doivent compter sur Yellowknife pour recevoir tous leurs produits de consommation. Ce dernier craint que les coûts, pour ces communautés, soient plus élevés et il propose que les utilisateurs réguliers paient aussi un droit d’accès au pont pour aider à le financer. Selon le ministre des Transports, Joe Handley, ce procédé demanderait des installations spécifiques qui viendraient réduire considérablement la marge de profit du péage au pont du Deh Cho.

Loi sur les langues officielles

La Loi visant à modifier la Loi sur les langues officielles a été adopté en troisième lecture le jeudi 9 octobre dernier. Les députés ont apporté quelques modifications au projet de loi, changeant, entre autres, le terme « dogrib » par « tlicho ». Les députés ont aussi fait ajouter deux paragraphes à l’article 16. L’un exigeant du ministre responsable de promouvoir l’usage des langues officielles dans l’administration du gouvernement et dans la livraison de services et de programmes par les institutions gouvernementales. L’autre paragraphe vise à engager le ministre à encourager le maintien et la revitalisation des langues autochtones.

Motion de blâme

Le député David Krutko, appuyé par Leon Lafferty, a déposé une motion de blâme contre le ministre de la Santé et des Services sociaux, Michael Miltenberger. L’argument principal des deux députés reposait sur le manque de services en santé dans les petites communautés des Territoires du Nord-Ouest. La motion a été rejetée par 14 voix contre 3.