Échos de l’Assemblée

13 juin 2003
0 Commentaire(s)
Spécialistes

La députée de Range Lake, Sandy Lee, a vivement critiqué le plan d’urgence mis sur pied par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour pallier aux démissions possibles des médecins spécialistes de l’hôpital territorial de Stanton. Selon la députée, les coûts engendrés par l’embauche de remplaçants et par le renvoi des cas urgents dans le Sud seront astronomiques. Sandy Lee s’est également dit inquiète de voir un médecin généraliste de 76 ans, sans expérience en gynécologie et obstétrique, prendre le relais des spécialistes pour le suivi des grossesses. Le ministre de la Santé, Michel Miltenberger, a indiqué ne pas être au courant de cette situation.

Petites communautés

Le Comité spécial mixte sur les communautés sans pouvoir de taxation a remis son rapport final le 5 juin dernier. Parmi les 13 recommandations du Comité, celui-ci suggère une meilleure répartition du financement des immobilisations entre les grands centres et les petites communautés des TNO. Les consultations ont également soulevé le problème de l’approche en matière de financement des programmes de prévention et de développement, qui n’est pas assez communautaire. Le Comité a souligné qu’il existe un fossé entre les villes et les petites communautés, où les besoins sont parfois plus grands. L’accessibilité aux services gouvernementaux doit également être simplifié. Le Comité a également fait remarquer la différence de traitement entre les gouvernements municipaux et les conseils de bande. Les communautés ont exprimé leurs inquiétudes face à la qualité de certains services, comme l’éducation et le logement.

Conduite avec facultés affaiblies

Le Comité permanent sur la gouvernance et le développement économique a introduit en deuxième lecture le projet de loi 5 visant à modifier la Loi sur les véhicules automobiles. Le projet de loi propose de modifier la section portant sur la conduite avec facultés affaiblies et de renforcer la législation actuelle en pénalisant plus sévèrement les conducteurs récalcitrants. Si la Loi est modifiée, les jeunes conducteurs seront également soumis à des restrictions plus sévères. Les modifications à la Loi sont, entre autres, une interdiction de prendre le volant durant 30 jours dès la deuxième infraction. Le principe de tolérance zéro s’appliquera aux jeunes conducteurs qui sont mineurs et qui ont moins de deux ans d’expérience de conduite.

Vache folle

La maladie de la vache folle, ou l’encéphalopathie spongiforme bovine, cause des inquiétudes chez certains députés. Le député de Great Slave, Bill Braden, a soulevé le problème que pose l’interdiction d’importation des produits de ruminants en provenance du Canada aux États-Unis, incluant les trophées de chasse. Chaque année, près de 80 % des chasseurs qui viennent aux Territoires du Nord-Ouest sont États-Uniens. L’industrie de la chasse aux TNO rapporte près de 18 millions de dollars par année. Le ministre des Ressources, de la Faune et du Développement économique, Jim Antoine, a mentionné que l’interdiction peut avoir un impact sur l’industrie de la chasse aux TNO, mais que des mesures étaient prises pour trouver une solution à court terme. Il est en communication constante avec le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lyle Vanclief.

Loi sur la Faune

La Loi sur la Faune, qui est en révision, devait être présenté aux membres de l’Assemblée législative au cours de la session de juin. Le ministre des Ressources, de la Faune et du Développement économique, Jim Antoine, a mentionné que la Loi sera finalement déposée en septembre prochain. C’est la deuxième fois que le dépôt de la Loi est reporté. Le ministre a indiqué que les négociations entourant l’autonomie gouvernementale et les revendications territoriales ont ralenti le processus de révision de la Loi.

Violence familiale

La Loi sur la protection contre la violence familiale a été introduite aux membres de la 14e Assemblée législative le 10 juin dernier. La Loi prévoit la protection immédiate des victimes de violence familiale via une ordonnance de la Cour. Par exemple, les communications pourraient être restreintes entre la ou les victimes et leur agresseur.