Échos de l'Assemblée

25 octobre 2002
0 Commentaire(s)
Handley sous les projecteurs

Le ministre responsable de la Société d’énergie des T.N.-O., Joe Handley, a dû répondre à plusieurs questions des députés sur la manière dont il a communiqué une décision du Cabinet au conseil d’administration de la Société d’énergie des T.N.-O. Certains députés l’ont accusé de ne pas avoir été assez clair sur la décision du Cabinet de demander à la Société d’énergie de retirer sa demande de tarification unique en électricité. Rappelons que la semaine dernière, le ministre a révoqué la nomination de tout le conseil d’administration de la Société d’énergie à la suite de cette affaire. Certains députés ont même signifié leur intention de déposer une motion demandant le retour des administrateurs de la société d’état.

Des précisions

Le député de Hay River Nord, Paul Delorey, a demandé des précisions quant aux avantages socio-économiques entourant la révision de la Politique d’encouragement aux entreprises. Le ministre responsable de cette politique, Jim Antoine, a souligné que pour l’année financière 2000-2001, sur 206 millions en dépenses du gouvernement territorial aux entreprises, 150 millions ont été dirigés vers les entreprises du Nord. Toujours selon le ministre, au cours de la dernière année, la masse salariale des entreprises du Nord a grimpé de 500 000 dollars par mois. M. Delorey et d’autres députés ont mentionné le fait, que les commentaires des entreprises n’auraient pas été pris en considération durant le processus d’adoption de la politique par le Cabinet.

Pressions sur Ottawa

Le premier ministre Stephen Kakfwi a signalé que la course au leadership du Parti libéral du Canada allait être une bonne occasion d’ajouter de la pression au gouvernement fédéral pour obtenir une plus grande part des investissements en infrastructure. Cependant, M. Kafwi a mentionné que la lutte serait difficile, puisque malgré les milliards de dollars que les T.N.-O. pourraient rapporter à l’économie canadienne, ils ne profitent de la présence que d’une seule députée à la Chambre des communes. Pour l’instant, le gouvernement fédéral aurait proposé 20 millions de dollars en infrastructure, alors que le gouvernement territorial demandait 133 millions de dollars répartis sur quatre ans.

Accord des Tlichos

Le député Steven Nitah, dont la circonscription comprend certaines communautés Akaitcho, a soulevé ses préoccupations sur la ratification de l’accord des Tlichos, survenu l’été dernier. Les communautés Akaitcho s’opposent à cet accord, signalant que certaines terres qu’elles revendiquent sont inclues dans l’accord. Le premier ministre, Stephen Kakfwi, a souligné que des négociations, bien que difficiles, sont toujours en cours. Ce dernier a d’ailleurs dit espérer que le dossier sera réglé avant la signature de l’accord final.