École Boréale : Du sang neuf dans l’équipe

06 septembre 2018
L'école Boréale à Hay River (Archives L'Aquilon)

L'école Boréale à Hay River (Archives L'Aquilon)

 Soraya Ellert devient la secrétaire-bibliothécaire.

 

Après la tempête des Jeux d’hiver de l’Arctique, le calme de la quotidienneté retrouve sa place à Hay River, à l’école Boréale entre autres, avec toutefois de légers changements.


L’école accueille un peu plus d’une dizaine d’élèves de plus que l’an dernier, dont une majorité au niveau de la prématernelle.


L’enseignant Patrick Poisson, qui œuvrait à Boréale depuis 2006, est parti vers de nouvelles aventures pédagogiques du côté du Yukon. Il est remplacé par Diane Magne-Fotso, qui enseignera désormais à la 5e et à la 6e année.


Dominique P.-Langford devient responsable de la littératie, alors que Karen Wall sera responsable du programme de soutien, assistée par la présidente de l’Association franco-culturelle de Hay River, Édith Vachon-Raymond.


L’école francophone de Hay River bénéficie également d’une nouvelle secrétaire-bibliothécaire en la personne de Soraya Ellert, qui remplace Catherine Matte et Rachel Cook. Fransaskoise d’origine, Mme Ellert possède un parcours impressionnant. En 2000, elle a été la première directrice de la direction de la protection de la jeunesse au Nunavut. Elle a aussi travaillé pour la Santé et les Services sociaux à Inuvik et dans les collectivités de la région du delta du Mackenzie.

Après une brève retraite en Saskatchewan, qui ne l’a pas empêchée de s’impliquer dans la francophonie, la voilà de retour aux TNO. « Dans le sud du Nord, ironise-t-elle. Et il y a une route ! »


Une nouvelle structure de jeux pour les tout-petits a été érigée dans la cour de récréation, avec des échelles, des cabanes, etc.


Parmi les projets à surveiller cette année à l’école Boréale, le directeur, Richard Létourneau, évoque la possibilité d’organiser un camp autochtone conjoint avec l’école Allain Saint-Cyr pour les groupes de 7e, 8e et 9e année. La date reste à déterminer.


 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages