Assemblée législative : Crise pandémique : des gains à préserver


En plus d’adopter le budget 2020-2021 des TNO, à leur retour en chambre, les membres de l’Assemblée législative
ont également eu l’occasion d’évaluer la réponse du gouvernement à la crise.
 
Un comité constitué de députés réguliers des TNO plaide pour que des mesures implantées dans le but d’aider temporairement les personnes les plus vulnérables durant la pandémie soient instaurées de façon permanente. Ces recommandations sont incluses dans l’un des trois rapports de comités adoptés lors de la dernière session de l’Assemblée législative.
Le 12 juin marquait la fin des travaux entamés en février dernier, puis mis en suspens avant que le GTNO ait pu adopter son Budget 2020-2021. C’est maintenant chose faite : l'Assemblée s’est entendue à l’unanimité le 10 juin pour un budget de 1,96 million $, somme toute semblable au plan initial présenté avant la crise. 37 millions $ de dépenses relatives à COVID-19 sont prévus, mais doivent être remboursés par le gouvernement fédéral.
S’ils n’ont eu que peu d’influence sur le budget, les derniers mois auront imposé une nouvelle priorité aux membres de l’Assemblée : tenir le GTNO responsable de sa réponse face à la crise sanitaire. Une tâche qui s’est soldée par l’adoption de 15 recommandations, émises à travers trois rapports qui portent sur les affaires sociales, le développement économique et de l’environnement, et les opérations gouvernementales durant la crise.

Des gains à préserver
Bien qu’on appréhende d’importantes conséquences de cette crise, des progrès sociaux pourraient en découler. C’est ce qu’indique le rapport du Comité permanent sur les Affaires sociales, selon lequel plusieurs mesures mises en place dans le but d’aider provisoirement les résidents éprouvés doivent être implantées pour de bon.
« Certains changements relatifs à l’aide au revenu sont réclamés depuis plusieurs années. Dans le contexte d’état d’urgence sanitaire, le gouvernement a été capable de les instaurer en très peu de temps et avec des résultats remarquables », explique la présidente du comité Comité et députée de Kam Lake, Caitlin Cleveland.
Par exemple, dans le contexte actuel, les bénéficiaires de l’aide au revenu obtiennent leur renouvèlement pour une période de trois mois, plutôt que sur une base mensuelle, comme c’était le cas avant le début de la crise. Comme l’explique Mme Cleveland, cette mesure leur offre une bien meilleure stabilité financière pour leur permettre, par exemple, d’accéder à un logement. « Les bénéficiaires de l’aide au revenu sont maintenant mieux outillés pour apporter des changements réels à leur vie, et mieux planifier leur avenir », résume-t-elle.
Le comité recommande également de maintenir les changements au Programme transitoire de supplément au loyer jusqu’à ce que l’Allocation canadienne pour le logement soit offerte; le supplément au revenu pour appuyer les travailleurs de 15 ans et plus qui gagnent moins de 18 $/h devrait également demeurer en place.
« Cette crise nous a permis de comprendre à quel point la vie des gens plus vulnérables est difficile sur plusieurs plans, estime le député de Frame Lake, Kevin O’Reilly. Nous avons été témoins de changements remarquables et très importants à nos programmes sociaux, que nous souhaitons préserver pour l’avenir. »

Mesures d’urgence : des leçons à tirer
À plus court terme, dans l’appréhension d’une seconde vague de contamination ou de futures situations d’urgence, le Comité permanent des opérations gouvernementales fait état de plusieurs éléments à améliorer en regard de la réponse du GTNO à la crise des derniers mois.
On recommande d’abord de revoir le cadre législatif afin de conférer un contrôle administratif général à la première ministre pour toutes situations où un état d’urgence sanitaire et un état d’urgence territorial sont déclarés en même temps, sous leurs lois respectives. « Nous devons nous assurer de désigner clairement les personnes responsables des décisions et assurer une bien meilleure coordination dans les prises de décisions », indique M. O'reilly, qui siège au Comité des opérations gouvernementales.
Certaines lacunes de communications ont également été relevées par les députés réguliers. Selon le comité, les multiples sites web et canaux de communications du GTNO ont généré beaucoup d’incertitude chez les résidents. Il importe au comité de centraliser le tout.
On rappelle également que tous n’ont pas facilement accès à Internet, et qu’il importe à l’avenir d’accroitre l’utilisation des ondes radio ou de la câblodistribution, par exemple, pour diffuser les messages importants. On recommande aussi, lors de prochaines crises à échelle territoriale, l’ouverture d’un bureau d’information au sein de chaque petite localité.

Reprise économique en cours
Quatre recommandations ont également été émises quant à l’appui aux entreprises et à la reprise économique. Tant ce rapport que celui du comité sur les Opérations gouvernementales soulignent l’importance de doter toutes les collectivités des TNO d’une connexion Internet à haute vitesse.
Notons que la première recommandation du rapport a été en partie remplie par le GTNO : la Société d’investissement et de développement annonçait le 18 mai qu’elle prolonge son initiative de réduction et de report des paiements pour les entreprises, qui devait se terminer à la fin juin, jusqu’au 31 mars 2021.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561