Éditorial : C'est aussi ma rentrée

05 septembre 2013
0 Commentaire(s)

 
Me voilà de retour en poste après quelques semaines de répit. Évidemment, comme ce sont des vacances, ce n'est pas toujours de tout repos, puisque j'ai probablement parcouru près de 14 000 kilomètres dont 4 000 en voiture.
Comme d'habitude, ma rentrée est toujours un peu fébrile, bien que cette année, nos médias francophones n'ont pas à être plongés dans une campagne électorale comme cela a été le cas à quelques occasions au cours des dernières années.
Mais comme le démontre l'article sur la programmation automnale du NACC − je vous salue Marie − et en connaissant vos associations francophones, il y aura de nombreuses activités qui feront l'objet de nos articles.
Parlant de prière, on gardera aussi un œil sur certains dossiers hors de nos frontières. Y aura-t-il une invasion armée en Syrie? Le Québec ira-t-il de l'avant avec sa charte des valeurs visant à interdire à ses fonctionnaires d'afficher des symboles religieux? Le gouvernement canadien poursuivra-t-il ses coupes des budgets des associations francophones?
On m'aurait demandé si je croyais que les États-Unis allaient intervenir en Syrie que j'aurais répondu « Non » sans hésitation. Il n'y a pratiquement plus de pétrole en Syrie, et sa position géographique n'en fait pas un acteur stratégique du secteur pétrolier, deux facteurs qui militent contre une quelconque intervention militaire là-bas. Maintenant, je ne sais plus. Il faudra attendre pour voir comment cela se déroulera.
Au Québec, ce deuxième chapitre des « accommodements raisonnables » me laisse plutôt perplexe. Comme à Ottawa, le parti au pouvoir est majoritaire et il décidera probablement de faire ce que bon lui semble. Je dois cependant avouer que ça ressemble un peu trop à une incursion malvenue dans les principes de la sacro-sainte Déclaration universelle des droits de l’homme de l'Organisation des Nations Unies. Contrairement au drame syrien, je suis cependant un peu moins étonné de ce nouveau chapitre du gouvernement québécois.
Tout cela se passe à des milliers de kilomètres de chez-nous, mais je crois tout de même important qu'on garde un œil ouvert sur ces situations, car ces événements pourraient un jour nous toucher.
On se revoit bientôt lors des activités francophones.


Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages