Jeunesse TNO : Alex(térieur) de Jeunesse TNO

Alexandre Assabgui (2e à partir de la gauche) lors de la remise du prix de la délégation qui s’est le plus améliorée pour les Jeux de la francophonie canadienne à Moncton. (Crédit photo : Sandra Inniss).

Alexandre Assabgui (2e à partir de la gauche) lors de la remise du prix de la délégation qui s’est le plus améliorée pour les Jeux de la francophonie canadienne à Moncton. (Crédit photo : Sandra Inniss).

Alexandre Assabgui a terminé son contrat pour le compte de Jeunesse TNO à la fin du mois de juin. L’ancienne présidente du comité jeunesse, Sonali Sivakumar, espère qu’il continuera de s’impliquer auprès des jeunes.
 

Alexandre Assabgui travaille auprès des jeunes Franco-Ténois depuis les trois dernières années. Son contrat à Jeunesse TNO s’est terminé le 30 juin 2018.


Arrivé à Yellowknife grâce à un contrat à la mine Ekati, il décide de rester : « Après le contrat [à Ekati], j’étais passé voir la maison bleue et ça a adonné qu’il y avait une ouverture à ce moment-là. À la bonne place au bon moment... j’ai parlé à la bonne personne : Jean de Dieu. Je me souviens qu’il était en train de diner. Il mangeait du thon. Tsé, des fois, les premières rencontres, on se rappelle des détails, raconte-t-il en riant au souvenir de cette anecdote. “On a connecté” », ajoute-t-il.


De son mandat à la Fédération franco-ténoise, il dit avoir énormément appris sur la gestion de projets et les demandes de subvention : « J’ai été en mesure de monter quelques bons dossiers. » Parmi ses accomplissements, il cite, entre autres, les Jeux de la francophonie canadienne à Moncton, le spectacle de la Grande Tournée ainsi que ses ateliers en improvisation et en production vidéo.

 

Reconnu pour ses qualités de motivateur
L’ancienne présidente du comité jeunesse, Sonali Sivakumar, s’est dite attristée du départ du Coordonnateur jeunesse : « Il était vraiment gentil, il était toujours là pour nous, quand on avait des idées. Il était un bon motivateur. »
En guise de message de départ à l’attention de M. Assabgui, Sonali Sivakumar dit : « Continue à faire des choses avec les jeunes, parce que c’était vraiment bien ce que tu faisais et tu vas nous manquer. »


Elle conclut en soulevant le défi de taille qu’est de convaincre les jeunes à s’impliquer dans leur communauté et en affirmant qu’Alexandre Assabgui est « vraiment bon avec les jeunes parce qu’il sait comment les engager et intéresser ».

Escale à Hawaï, mais toujours à Yellowknife
Encore en ville pour un moment, Alexandre Assabgui a plusieurs possibilités qui se présentent à lui à Yellowknife. Il envisage de faire a) de la suppléance au cours des prochains mois d’automne, pour réfléchir à un potentiel futur en tant que professeur; b) des contrats en animation dans les deux sens du terme « tant graphique que de personnes » pourraient se concrétiser; c), la Course des régions qui lui trotte aussi dans la tête… Il a participé au concours en 2016, mais n’a pas encore présenté sa candidature pour l’édition de cette année. Suspense.


Pour l’instant, Alexandre s’en va se reposer à Hawaï.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561