Sur les murs : À l’honneur des femmes

Pascaline Gréau (au centre, debout en habit noir) accompagnée de plusieurs participantes du projet Henna lors du vernissage de l’exposition le 4 avril. (Photo crédit : Nicolas Servel)

Pascaline Gréau (au centre, debout en habit noir) accompagnée de plusieurs participantes du projet Henna lors du vernissage de l’exposition le 4 avril. (Photo crédit : Nicolas Servel)

L’exposition Henna est une œuvre collaborative de femmes à travers l’art du henné, la photographie et le témoignage de moments mémorables.

Au cours des derniers mois, Pascaline Gréau a rencontré huit modèles accompagnées de sept photographes différentes pour réaliser une série de clichés d’art corporel au henné, faits à fleur de peau. Un moyen pour l’artiste « de rendre hommage à des femmes », en leur offrant un moment précieux de relâchement et de confidence dans l’intimité. Chaque illustration raconte une histoire différente. Une grossesse, une naissance, une maladie... Peu importe la finalité de l’épreuve, cela laisse des marques. L’impact physique et mental change souvent la dynamique des relations avec soi-même et les différents cercles sociaux.


Une des plus belles histoires, se rappelle Pascaline Gréau, c’est celle de la jeune Héloïse, 9 ans, qui avait du mal à poser le regard sur Laurence, sa tante, atteinte d’un cancer et dont la perte de cheveux avait radicalement changé l’apparence. « Un jour, on a fait du henné sur sa tête [Laurence]. On lui montrait les fleurs et les symboles que je dessinais. Héloïse s’est mise à regarder et, pour la première fois depuis longtemps, elle s’est rendu compte qu’elle voyait à nouveau sa tante sans se cacher les yeux. »


Fruit d’une collaboration avec une vingtaine de femmes et le soutien financier du Conseil des Arts des TNO, l’exposition est visible à l’espace Music Space, selon l’horaire d’ouverture. Pascaline Gréau y sera disponible du 15 au 19 avril, entre 12 h et 13 h, et offrira une décoration corporelle au henné (sur don) aux intéressé·e·s. Henna se déplacera à la Maison Bleue et dans un café en ville, à des dates qui seront annoncées ultérieurement.

Page de l’évènement Facebook :
https://bit.ly/2UpBY6H.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.