Dans les écoles : «?La littérature jeunesse me fait voyager?»

L’auteur jeunesse André Marois raconte son histoire et celle de ses livres à la classe attentive d’Olivier Fortin de l’école William McDonald. 
(Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

L’auteur jeunesse André Marois raconte son histoire et celle de ses livres à la classe attentive d’Olivier Fortin de l’école William McDonald. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

L’auteur de littérature jeunesse André Marois offre des ateliers dans les classes d’immersion de Yellowknife.
Cécile Antoine-Meyzonnade

« Bienvenue à l’école William McDonald, M. Marois ! » Le 10 février à 14 h, l’auteur français installé à Montréal depuis maintenant 27 ans rencontrait sa première classe d’immersion aux TNO. L’Administration scolaire de district no1 de Yellowknife (YK1) organise ces rendez-vous dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire de son programme d’immersion, en partenariat avec Communication Jeunesse et son instance « Lire à tout vent ».
« On valorise la littératie parce que les livres sont véhicules de culture, explique Caroline Roux, coordinatrice des programmes en français à YK1. Et avoir des auteurs jeunesse qui présentent leurs livres permet de faire de donner la piqure de la lecture à nos élèves. »
La quinzaine de petites têtes de 6e année avait bien préparé le terrain. « On a commencé à étudier ses livres depuis qu’on a appris sa venue », confie le professeur Olivier Fortin, les yeux décidément retombés en enfance. Les mains se lèvent avec rapidité, les questions fusent, les livres sont décortiqués. Pendant un peu plus d’une heure, l’écrivain conte son rapport à l’écriture.
« Je m’inspire beaucoup des gens que je connais, de la maison où j’habite depuis 20 ans sur le plateau de Mont-Royal », explique-t-il.

TNO, voyage inédit
Si André Marois visite des écoles dans le Canada et dans le monde entier, les Territoires du Nord-Ouest sont une première pour lui :
« J’ai découvert ce paysage, la route de glace… C’est spécial, raconte-t-il en regardant par la fenêtre blanche comme neige. La littérature jeunesse me fait voyager. » Autre aspect de son voyage à Yellowknife, la francophonie. Durant une heure, enfants et auteur ont échangé en français, à quelques anglicismes près. « Je suis toujours étonné de venir dans un endroit comme ici et d’entendre des gens qui parlent français », confie-t-il, heureux.

Projets futurs
Cet été, sur les plages du Grand lac, parents et enfants pourront dévorer la suite de son roman illustré à succès Le Voleur de sandwichs (2014, éditions La Pastèque). Cette seconde partie intitulée L’alerte au feu sera illustrée cette fois-ci par Célia Marquis.
Auteur jeunesse à mi-temps, il ne néglige cependant pas son autre public, les adultes avides de littérature policière.
Un roman est actuellement en préparation. Y verra-t-on des paysages glacés, des aurores gelées, des bisons emmitouflés ? Histoire à suivre.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561