editorial

Sous la gouverne du premier ministre McLeod, le gouvernement des TNO continue d’être prudent. Une prudence qui s’amincit au fil des ans et de la pression des députés pour augmenter les dépenses pour l’ambition sociale des Territoires.

Aller à l’hôpital et consulter un médecin spécialisé en français reste un événement rare à Yellowknife, mais encore plus difficile dans le reste des TNO.

Elle en avait rêvé, les ainés le lui avaient dit en venant visiter ses rêves, l’Arctique va guérir.

Ce sont des témoignages importants, essentiels à l’opinion et la compréhension publiques, que ces familles, ces femmes et ces hommes ont livrés récemment à Yellowknife.

Ils en entendent parler depuis la maternelle, de ce gymnase. Ils, ce sont tous les écoliers d’Allain St-Cyr, et finalement les étudiants des autres écoles de Yellowknife. Quand un jeune parle de son école sur le plan sportif, c’est toujours une rhétorique qui fait sa place dans ce genre d’échange. Ils vont être contents les jeunes de pouvoir s’amuser et s’affronter à armes égales. Partir avec un handicap ou un avantage finit toujours par justifier une défaite ou une victoire.

Ce n’est pas de la nouvelle année dont il est question, car cette nouvelle là se prédit facilement et reste inévitable. C'est de la nouvelle de l’année dont on parle, qui est à placer en 2017, pour qu'il reste de la place pour toute la réussite de 2018.

48 numéros pour cette année 2017. L’équipe de L’Aquilon a travaillé toute l’année avec quelques jours de relâche pour vous fournir régulièrement le seul contenu journalistique en français provenant des TNO.

Pour les rencontres sportives, Hay River démontre chaque mois de juin qu’elle sait accueillir les Territoire. Avec les compétitions territoriales d’athlétisme qui représentent l’événement sportif le plus important des TNO, la plus grande ville du Slave Sud est définitivement équipée pour faire de ces Jeux de l’Arctique 2018 une réussite.