editorial

La fable de la cigale et la fourmi est une histoire qui gagne à se faire revisiter. Une nouvelle perspective sur cette scission entre la « pas prêteuse » et la « chanteuse » est d’actualité avec l’hiver qui s’en vient.

La réprimande facile à interjeter dès qu’une femme prend sa place! Pourtant la boutade va plus loin, et se transforme en frein contre les élans d’affirmation féminine.

C’est la semaine de l’alphabétisation, c’est l’automne! Les pages tournent et les feuilles volent. Lire, c’est quelque chose que l’on fait le plus souvent seul. Mais c’est quelque chose qui se partage très bien, avec la famille, des amis et même un public.

Artiste de jour ou de nuit, artiste sous la pluie. Créatif un jour, créatif toujours. Œuvre éphémère, œuvre d’une vie. Aime l’art, l’art suivra son cours.

Le premier ministre McLeod a livré un compte rendu sur les futures opportunités d’affaires dans le Nord, et finalement il n’y a pas grand-chose de nouveau à l’horizon. Il a simplement rassuré l’audience, et mis de l’avant les forces du développement économique sur lesquels les territoires reposent depuis des lustres : mise en œuvre d’une nouvelle mine de diamants, nouvelles infrastructures pour mieux exploiter les ressources, et un marché aurifère bas, mais dont la stabilité permet de faire des projections favorisant l’exploration.

Est-ce que l’on commence déjà à compter les jours qu’il nous reste dès que l’on recommence l’école?

Le gouvernement des TNO et son voisin, le gouvernement du Yukon mènent la même bataille depuis quelques années : le développement de l’éducation en français langue première. Si les deux juridictions avaient les mêmes défis en partant, il semble qu’elles obtiendront deux résultats différents.

Il fallait bien la construire cette route, non? Enfin, les trois océans canadiens seraient connectés par le réseau routier. Plus de raison de ne pas inclure l’océan arctique dans notre devise simpliste : d’un océan à l’autre. La pittoresque collectivité inuvialuite de Tuk avec son frigo communautaire, ses pingos… et son potentiel port en haute mer pour distribuer vers l’international des ressources pétrolifères et gazières accueillerait, été comme hiver, les touristes en véhicule récréatif.

Les Sahtúot’ine, Dénés de la région du Sahtu, ont vécu sur les berges du Grand lac de l’Ours depuis des temps immémoriaux. S’ils ont survécu grâce aux ressources naturelles qu’ils trouvaient dans cet écosystème qui touche le cercle arctique, ils en ont aussi souffert depuis le siècle dernier.

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées démarre dès le mois de septembre et devrait se conclure en 2018. Malgré un échéancier bien établi, il est impossible de savoir quand les réels bénéfices en découleront. Ou mieux, quand les réels béné...