Moto, boulot, dodo : Vainqueur dans les catégories XL et SG

Jean-François Pitre sur sa moto équipée d’une Wheelie bar, pour s’assurer qu’elle reste sur la terre ferme lors d’un départ rapide. (Gracieuseté : CMDRA)

Jean-François Pitre sur sa moto équipée d’une Wheelie bar, pour s’assurer qu’elle reste sur la terre ferme lors d’un départ rapide. (Gracieuseté : CMDRA)

Passionné de moto, Jean-François Pitre participe chaque année depuis huit ans aux courses de la Canadian Motorcycle Drag Racing Association (CMDRA).

Jean-François Pitre atterrit à Edmonton, où il rejoint sa Harley Sportster 883 et sa V-Rod Destroyer. Direction : la Ville de Mission, en Colombie-Britannique, pour la finale de la CMDRA, à la fin du mois de septembre. « J’ai commencé à 38 ans et je n’avais jamais coursé à moto avant ça, avoue-t-il. La course, ça me relaxe... et j’aime la compétition. »


Tout a commencé à Yellowknife. « J’avais une petite moto et on a commencé à faire le tour du Canada. À Sturgis, dans le sud du Dakota, il y avait un gros rallye. On campait pas loin de la piste, je les regardais et me disais que ce serait le fun un jour. J’en ai acheté deux... trois... », et maintenant il en a une à portée de chaque ville qu’il a l’habitude de visiter.


C’est à la suite de cinq rencontres avec la CMDRA cette année qu’il a amassé suffisamment de points pour s’assurer une place en finale. « Et ce n’est pas d’aller le plus vite, mais c’est d’être consistant qui est le plus dur. Dépendamment où tu vas, l’altitude peut avoir une grosse différence. Tu dois apprendre à tuner », détaille le vainqueur.


Parmi les 14 classes, il a remporté les catégories Supergas (SG) et Stock XL (XL). Pour la catégorie SG, l’index est à 9,90 secondes « plus ou moins c’est une classe où tu fais ton quart de mile dans un temps sélectionné sans aller en bas de l’index ». Pour la catégorie XL avec sa Harley Sportster 883, l’objectif c’est d’aller le plus vite possible...
 

En 2014 et 2015, Jean-François Pitre a été nommé vainqueur dans la catégorie Screamin’ Eagle V-Rod Destroyer. Il y a une dizaine d’années, Harley Davidson a construit 650 motos exclusivement pour les courses. Au Canada, Jean-François estime qu’il y en a peut-être 30-40 : « La classe Destroyer est morte, c’est de plus en plus difficile... », admet-il. D’autant plus qu’il a remarqué l’impact de la chute de l’économie en Alberta : « Il y a moins de monde puisque c’est un sport qui coûte quand même pas mal. »


Après cette huitième saison, Jean-François Pitre attend impatiemment l’hiver aux TNO. Il s’est toujours réjoui de voir les motos munies de pneus à gros clous valser sur les lacs gelés du Grand Nord canadien.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages