Énergie : Utiles, les rapports?

22 mai 2014
0 Commentaire(s)

Les gens du Nord méritent les mêmes avantages qu'ont les autres citoyens
 

Le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles était à Yellowknife le 12 mai dans le cadre d'une étude sur le développement des énergies renouvelables et non renouvelables dans les trois territoires du Nord. Une démarche utile ou encore un autre rapport à tabletter?
Arctic Energy Alliance est un joueur incontournable aux TNO dans le domaine de la réduction des coûts énergétiques et de leurs impacts environnementaux. Son directeur général, Louie Azzolini, a fait un rapport au Comité sénatorial présidé par le sénateur conservateur de la Colombie Britannique Richard Neufeld. «Je crois que l'intérêt du sénat est très important, considère Louie Azzolini. Le fait que le Comité soit prêt à passer du temps ici est une forte assertion. Ce qui sortira de ces rencontres contribuera aux prises de décisions et à la réflexion.» Selon Louie Azzolini, aucun organisme ni individu n'a la réponse sur ce qu'il faut faire pour concernant l'énergie dans le Nord et tout processus démocratique est utile. «Si nous n'avons pas foi dans nos institutions, ajoute-t-il, nous avons un problème. Mais quand j'ai la foi dans une institution, je la tiens également pour imputable. C'est ça la démocratie.»
Pour Richard Neufeld, le travail du Comité sénatorial est utile. « Nous avons déposé un rapport de 50 pages en juillet dernier sur le transport des hydrocarbures, dit-il. Nous avons fait des recommandations et le gouvernement y a bien réagi.» Les récents scandales, rappelle-t-il ont suscité beaucoup de commentaires et de gags sur l'institution. Un audit sur le Sénat est en cour et le sénateur de Colombie Britannique ne serait pas étonné qu'on débusque des choses. «Mais nous avons encore de la crédibilité, souligne le vice-président du Comité et sénateur libéral de l'Alberta, Grant Mitchell. Nous avons reçu des témoignages exceptionnels de Robert Hawkins [député de Yellowknife Centre], du président de Power corporation et de Mike Bradshaw [directeur général de la Chambre de commerce des Territoires du Nord-Ouest]. Les gens veulent encore nous parler et nous travaillons de manière non partisane.»

Un rapport en décembre
À Yellowknife, le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles a également rencontré des représentants d'Ecology North et de la Chambre des Mines des TNO et du Nunavut. Lors de sa tournée, il s'est aussi rendu à Whati, Kimmirut, Iqaluit et Whitehorse. « Fondamentalement, de dire Richard Neufeld, nous avons rencontré les mêmes problèmes partout: le manque d'infrastructures, le haut coût de l'énergie et de la vie.» «Le Nord est une place et merveilleuse pour vivre, note Grant Mitchell, où les gens méritent les mêmes avantages qu'ont les autres citoyens. Mais ils ont des problèmes et des obstacles très spéciaux que tous les Canadiens n'ont pas. L'un d'entre eux est le coût de l'énergie.» Pour lutter contre ce coût, Arctic Energy Alliance préconise le développement de la biomasse, qui procureraient une réduction d'environ 30 à 50% sur les coût de chauffage.
Le Comité a l’intention de présenter son rapport final au plus tard le 31 décembre 2014. Au moment d'écrire ces lignes, ses membres ignoraient encore quelles seraient ses recommandations, par exemple concernant l'augmentation de la capacité d'emprunt des TNO pour le développement de son potentiel hydroélectrique.